les banques

463 mots 2 pages
Les banques nées au Moyen-âge pratiquent, jusqu’en 1850, seulement l’échange des devises étrangères, ce qui permet de tirer un léger bénéfice, et le rachat aux commerçants de leurs effets de commerce. Les effets de commerce étant un papier que possédait le commerçant en acceptant d’être payé à terme par un client et qu’il pouvait vendre à la banque moyennant un escompte s’il avait besoin de liquidités. Les banques pouvaient également placer des titres comme des actions de compagnies commerciales ou des rentes d’emprunt d’Etat. Certaines banques étaient également émettrices de billets : en France uniquement la Banque de France, en Allemagne chaque état contrôlait sa monnaie et aux USA de multiples banques d’émission existaient.
Après 1850 on assiste à une explosion spectaculaire des banques dans de nombreux pays d’Europe Occidentale. Les banques de dépôt se créent, différentes des banques d’affaire. Ces banques s’adressent au grand public et encouragent les particuliers à venir déposer leurs argents, leurs capitaux. On crée alors les dépôts à vue avec de très petits intérêts et les dépôts à terme avec de plus fort intérêts. Est crée alors le compte courant assorti de l’usage du chèque : création de la monnaie scripturale, pratique qui a mis du temps à rentrer dans les mentalités notamment en France. On crée en parallèle des dépôts, les crédits avec donc la possibilité d’obtenir des liquidités fournies par la banque, d’abord pour les entreprises et très peu avant 1914 pour les particuliers. Il existe des prêts à court, moyen ou long terme avec des intérêts qui augmentent en fonction de la durée. La différence entre les taux de crédits et les taux de prêt dégage le bénéfices de la banque.

Se créent alors de nombreuses grandes banques. En Allemagne se créent des banques universelles (de dépôt et d’affaire) comme la Deutsche Bank en 1870 et la Dresdner Bank en 1872. En France apparaissent de grandes banques de dépôts sous le Second Empire comme le Crédit Lyonnais

en relation

  • banque
    3913 mots | 16 pages
  • la banque
    415 mots | 2 pages
  • banque
    9379 mots | 38 pages
  • Banque
    3057 mots | 13 pages
  • Banque
    11348 mots | 46 pages
  • Banque
    7365 mots | 30 pages
  • Banques
    1077 mots | 5 pages
  • Banque
    2729 mots | 11 pages
  • Banque
    26758 mots | 108 pages
  • Banque
    12896 mots | 52 pages