Les biens publics et le développement de mon pays

Pages: 8 (1758 mots) Publié le: 15 avril 2012
INTRODUCTION

De façon générale, tout ce qui permet de satisfaire un ou des besoins est un bien. Cependant, tous les biens ne sont pas des biens économiques : L’air que nous respirons n’est pas un bien économique ; mais il le devient quand, par exemple, dans certaines villes du Japon, les consommateurs paient pour une « bouffée d’air pur » fournie par des appareils. Ainsi certains biens sontdifficiles à classer et à analyser. Les biens publics en font partie !!
Les biens publics sont les biens dont l’usage par une personne de plus a un coût nul. C’est le cas des émissions de radio ou de télévision. Le coût de ces biens ne varie pas lorsqu’un téléspectateur de plus ouvre son poste. Les biens publics, dans ce cadre théorique, sont des marchandises paradoxales, qui seraient par nature‘’ non rivales ‘’ (que l’un en consomme n’empêche pas les autres de le faire) et «’’non exclusives’’ (elles sont à la disposition de tous). Ainsi comment se présentent les biens publics et quels rôles jouent-ils dans le développement de la Côte d’ Ivoire ?
Répondre à cette problématique revient d’abord de classer les biens publics et leur tarification ensuite de montrer en quoi ils participent audéveloppement.






















I. CLASSIFICATION ET CARACTERISTIQUES

1. Classification des biens publics

|Bien public non-exclusif rival |Bien non-exclusif non rival |
|Biens publics impurs ou biens communs |Bienspublics purs ou biens collectifs |
| | |
|Un bien public est dit « impur » (par opposition à « pur ») quand il peut être |En économie les biens qui possèdent des caractéristiques particulières qui||dégradé par sa consommation (quand il y a rivalité pour l'accès à ce bien)[]. |en font des biens communs sont appelés "biens publics". Cette dénomination|
|Cette notion fait référence à celle de biens publics globaux (global public goods |provient de l'anglais "public good" et n'est pas spécialement reliée à la |
|pour les anglophones) « immatériel » ou « indivisible » et donc accessibleà tous |notion de service public. |
|sans que l'accès à ce bien par les uns n'empêche l'accès aux autres à ce même bien. |Les biens publics signifient qu'ils sont « non rivaux » sur le plan de la |
|Ce concept est relatif ; À titre d'exemple ; |consommation et que les coûts et les bénéfices sont « nonexclusifs ». La |
|Une plage ou un paysage très appréciés peuvent provoquer des afflux tels qu'il y a |paix et la sécurité, ainsi que la loi et l'ordre, sont souvent désignés |
|congestion d'usage []et rivalité pour l'accès à ce bien. |comme biens publics « purs ». L'air est par exemple encore considéré comme|
|L'eau quand elle vient à manquer parce que consommé pard'autres devient un bien |un bien public pur. |
|public "impur". | |
|Théoriquement, à la différence d'une pièce de théâtre, le patrimoine écrit et celui ||
|des œuvres d'art (peintes, gravées ou sculptées, hormis pour l' art éphémère) est - | |
|une fois qu'il est passé dans le domaine public - un bien public partageable, mais | |
|certains droit de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Biens publics
  • Les biens publics
  • Les biens publics
  • Les pays en développement
  • Les pays en développement
  • les pays en developpement
  • Le developpement les pays en developpement
  • Les biens publics mondiaux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !