Les bonnes de genet

260 mots 2 pages
JEAN GENET : LES BONNES Les bonnes sont; Claire (la petite sœur, qui semble plus révoltée, excitée à l'idée de dominer son aînée dans le rôle d'assassine) et Solange (l'aînée, qui paraît plus réservée, inquiète sur le comportement révolté de sa sœur). Elles travaillent pour une riche femme depuis quelques années. Elles entretiennent une relation assez floue et elles s’habillent avec les robes de leur maîtresse. Madame, lors de scènes (ne pas entendre des scènes dans le sens classique du terme) où les personnages se mélangent. Ils perdent complètement leur sens quand Claire joue le rôle de Madame, et Solange de Claire.Un peu plus tard, Claire (entendez l’action conjuguée Claire-Solange) a rédigé des fausses lettres de dénonciations afin de faire enfermer l'amant de Madame (Monsieur). Les motivations sont une vengeance, suite à une liaison entre Monsieur et une Bonne, où le fantasme de partir rejoindre Monsieur au bagne.(Il faut préciser que Monsieur est libéré et qu'il donne rendez-vous à Madame. Les deux soeurs tentent d'assassiner Madame pour éviter d'être démasquées). Les Bonnes décident ensuite d’empoisonner Madame, pour éviter de se faire démasquer. Le tilleul est empoisonné malheureusement pour les bonnes. Elle ne le boira pas. À la fin d'une scène à nouveau, Claire se prend pour Madame, et boit le tilleul, mourant et assassinant sa maîtresse. En ce sens, la pièce exprime un malaise identitaire. La pièce n'est pas un plaidoyer pour les domestiques : Jean Genet ne valorise ni la bourgeoisie ni la

en relation

  • Les bonnes de genet
    3907 mots | 16 pages
  • Les Bonnes de Genet
    1333 mots | 6 pages
  • Genet Les Bonnes
    1311 mots | 6 pages
  • Les bonnes - Genet
    3702 mots | 15 pages
  • Genet Les bonnes
    485 mots | 2 pages
  • Les Bonnes de Jean GENET
    310 mots | 2 pages
  • Les bonnes de jean genet
    2026 mots | 9 pages
  • Jean Genet Les Bonnes
    711 mots | 3 pages
  • Les bonnes jean genet
    1289 mots | 6 pages
  • Les bonnes, jean genet
    3300 mots | 14 pages