Les Bonnes

1609 mots 7 pages
Lecture analytique : Scène d'exposition Des Bonnes

Jean Genet, né à Paris le 19 décembre 1910 est un écrivain, poète et auteur dramatique français du XX ème siècle. Abandonné par sa mère, il commence dès son adolescence à commettre des vols, même temps qu'il découvre son homosexualité. C'est lorsqu'il est détenu en prison qu'il commence à écrire. C'est donc en 1947 qu'il écrit Les Bonnes, une pièce de théâtre tragique et violente inspirée de la chanson parlée de Jean Cocteau « Anna la bonne ».
Dès le début de la pièce, les deux sœurs Solange et Claire qui sont au service de Monsieur et Madame, jouent entre elles le rôle de la maîtresse et de la servante. Nous sommes donc face à un début In média res. Cette scène originale qui ouvre la pièce de théâtre est déstabilisante aux yeux du spectateur. En effet, l'auteur ne nous prépare pas à cette mise en abyme. D’autres part, ce début met en place une tension entre les deux sœurs. Cette scène ne correspond donc pas aux attentes d'une scène d'exposition.
Il s'agira donc de voir : Comment Genet joue-t-il avec les conventions théâtrales d'une scène d'exposition ? Dans une première partie nous verrons les éléments attendus d'une scène d'exposition puis nous étudierons le dispositif complexe du jeu des personnages. Pour finir nous analyserons les fonctions de la mise en abyme.

I- a- Le cadre spatio-temporel

Les didascalies donnent aux lecteurs des indications scéniques et des descriptions assez précises du lieu , donc du cadre spatio-temporel.
Cette scène se déroule le soir comme nous l'indique la didascalie initiale : « C'est le soir. »
Ce qui peut justifier l'absence de Madame. En effet, l'histoire se déroulant le soir, nous pouvons logiquement la supposer partie à une réception mondaine. Par ailleurs, cette atmosphère du soir particulière peut connoter le secret et la dissimulation.

On remarque également un clivage entre l'espace des Bonnes qui est la mansarde et celui de la chambre

en relation

  • bon bon bon
    783 mots | 4 pages
  • les bonnes
    1263 mots | 6 pages
  • Les bonnes
    1723 mots | 7 pages
  • Les Bonnes
    1091 mots | 5 pages
  • Les bonnes
    1495 mots | 6 pages
  • Les bonnes
    809 mots | 4 pages
  • Les bonnes
    447 mots | 2 pages
  • Je suis une bon
    293 mots | 2 pages
  • Les Bonnes
    270 mots | 2 pages
  • Les bonnes
    900 mots | 4 pages