Les caractéistiques du récit

424 mots 2 pages
Le récit

I- Les points de vue narratifs :

Les éléments du récit sont portés à la connaissance du lecteur suivant une optique particulière appelée point de vue (ou mode de vision ou focalisation). On distingue trois modes de vision :

1- Le mode de vision (point de vue, focalisation) interne : Les faits sont rapportés par personnage qui y participe. 2- Le mode de vision (point de vue, focalisation) externe : L’histoire est racontée par un témoin des faits. Les seules indications données sont des actes observés, des lieux décrits, des paroles rapportées. On ne sait donc pas tout. 3- Le mode de vision (ou point de vue) par en-dessus (mais, focalisation zéro) : C’est le point de vue d’un narrateur omniscient (=qui sait tout sur tous les personnages, qui connaît leurs pensées, sentiments et actions), omnipotent (qui est partout à la fois. Il voit pesées et actions d’en haut.

Remarque : Dans le roman, les points de vue peuvent être mêlés car le romancier cherche à exploiter les effets déformant des modes de vision.

I- Action et structures narratives :

A- Le schéma narratif :

Le schéma narratif ou quinaire présente l’histoire sous la forme d’une transformation en cinq étapes : situation initiale, élément perturbateur, action(s), événement équilibrant, situation finale.
Remarque : La situation finale peut devenir la situation initiale d’une nouvelle perturbation.

B- Engin de l’action et intrigue :

Au fil du cheminement d’une situation initiale à une situation finale, les actions des participants visent un objectif qu’on appellera enjeu de l ‘action.
La façon dont les personnages organisent leurs actes, en vue d’atteindre leur objectif et remporter ainsi l’enjeu ; la façon dont les faits s’enchaînent à partir de là, forment l’enjeu.

C- Péripétie et épisode :

- Une séquence est un segment de texte formant un

en relation

  • Histoire moderne
    9373 mots | 38 pages
  • Francais
    9200 mots | 37 pages
  • Theatre
    22526 mots | 91 pages