Les Caract res oeuvre intégrale

Pages: 37 (9072 mots) Publié le: 16 juin 2015
Haut du formulaire
Placer un ma
De la cour
1 (I)
Le reproche en un sens le plus honorable que l’on puisse faire à un homme, c’est de lui dire qu’il ne sait pas la cour : il n’y a sorte de vertus qu’on ne rassemble en lui par ce seul mot.
 
2 (I)
Un homme qui sait la cour est maître de son geste, de ses yeux et de son visage ; il est profond, impénétrable ; il dissimule les mauvais offices,sourit à ses ennemis, contraint son humeur, déguise ses passions, dément son cœur, parle, agit contre ses sentiments. Tout ce grand raffinement n’est qu’un vice, que l’on appelle fausseté, quelquefois aussi inutile au courtisan pour sa fortune, que la franchise, la sincérité et la vertu.
 
3 (IV)
Qui peut nommer de certaines couleurs changeantes, et qui sont diverses selon les divers jours dont on lesregarde ? de même, qui peut définir la cour ?
 
4 (IV)
Se dérober à la cour un seul moment, c’est y renoncer : le courtisan qui l’a vue le matin la voit le soir pour la reconnaître le lendemain, ou afin que lui-même y soit connu.
 
5 (IV)
L’on est petit à la cour, et quelque vanité que l’on ait, on s’y trouve tel ; mais le mal est commun, et les grands mêmes y sont petits.
 
6 (I)
La province estl’endroit d’où la cour, comme dans son point de vue, paraît une chose admirable :
Si l’on s’en approche, ses agréments diminuent, comme ceux d’une perspective que l’on voit de trop près.


 
7 (I)
L’on s’accoutume difficilement à une vie qui se passe dans une antichambre, dans des cours, ou sur l’escalier.
 
8 (VII)
La cour ne rend pas content ; elle empêche qu’on ne le soit ailleurs.
 
9 (I)
Ilfaut qu’un honnête homme ait tâté de la cour : il découvre en y entrant comme un nouveau monde qui lui était inconnu, où il voit régner également le vice et la politesse, et où tout lui est utile, le bon et le mauvais.
 
10 (VI)
La cour est comme un édifice bâti de marbre : je veux dire qu’elle est composée d’hommes fort durs, mais fort polis.
 
11 (I)
L’on va quelquefois à la cour pour en revenir,et se faire par là respecter du noble de sa province, ou de son diocésain.
 
12 (I)
Le brodeur et le confiseur seraient superflus, et ne feraient qu’une montre inutile, si l’on était modeste et sobre : les cours seraient désertes, et les rois presque seuls, si l’on était guéri de la vanité et de l’intérêt. Les hommes veulent être esclaves quelque part, et puiser là de quoi dominer ailleurs. Ilsemble qu’on livre en gros aux premiers de la cour l’air de hauteur, de fierté et de commandement, afin qu’ils le distribuent en détail dans les provinces :
Ils font précisément comme on leur fait, vrais singes de la royauté.
 
13 (I)
Il n’y a rien qui enlaidisse certains courtisans comme la présence du prince : à peine les puis-je reconnaître à leurs visages ; leurs traits sont altérés, et leurcontenance est avilie. Les gens fiers et superbes sont les plus défaits, car ils perdent plus du leur ; celui qui est honnête et modeste s’y soutient mieux : il n’a rien à réformer.
 
14 (I)
L’air de cour est contagieux : il se prend à V**, comme l’accent normand à Rouen ou à Falaise ; on l’entrevoit en des fourriers, en de petits contrôleurs, et en des chefs de fruiterie : l’on peut avec une portéed’esprit fort médiocre y faire de grands progrès. Un homme d’un génie élevé et d’un mérite solide ne fait pas assez de cas de cette espèce de talent pour faire son capital de l’étudier et se le rendre propre ; il l’acquiert sans réflexion, et il ne pense point à s’en défaire.
 
15 (IV)
N** arrive avec grand bruit ; il écarte le monde, se fait faire place ; il gratte, il heurte presque ; il senomme : on respire, et il n’entre qu’avec la foule.
 
16 (I)
Il y a dans les cours des apparitions de gens aventuriers et hardis, d’un caractère libre et familier, qui se produisent eux-mêmes, protestent qu’ils ont dans leur art toute l’habileté qui manque aux autres, et qui sont crus sur leur parole.
Ils profitent cependant de l’erreur publique, ou de l’amour qu’ont les hommes pour la nouveauté :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les Caracte res
  • fiche les caracte res de la bruye re
  • Manon lescaut oeuvre intégrale
  • Etude des oeuvres intégrales au collège
  • zappe la guerre
  • Etude d'une oeuvre intégrale
  • Lire une oeuvre intégrale
  • Lecture Et Oeuvre Integrale 2

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !