Les Caract res oeuvre intégrale

9072 mots 37 pages
Haut du formulaire
Placer un ma
De la cour
1 (I)
Le reproche en un sens le plus honorable que l’on puisse faire à un homme, c’est de lui dire qu’il ne sait pas la cour : il n’y a sorte de vertus qu’on ne rassemble en lui par ce seul mot. 2 (I)
Un homme qui sait la cour est maître de son geste, de ses yeux et de son visage ; il est profond, impénétrable ; il dissimule les mauvais offices, sourit à ses ennemis, contraint son humeur, déguise ses passions, dément son cœur, parle, agit contre ses sentiments. Tout ce grand raffinement n’est qu’un vice, que l’on appelle fausseté, quelquefois aussi inutile au courtisan pour sa fortune, que la franchise, la sincérité et la vertu. 3 (IV)
Qui peut nommer de certaines couleurs changeantes, et qui sont diverses selon les divers jours dont on les regarde ? de même, qui peut définir la cour ? 4 (IV)
Se dérober à la cour un seul moment, c’est y renoncer : le courtisan qui l’a vue le matin la voit le soir pour la reconnaître le lendemain, ou afin que lui-même y soit connu. 5 (IV)
L’on est petit à la cour, et quelque vanité que l’on ait, on s’y trouve tel ; mais le mal est commun, et les grands mêmes y sont petits. 6 (I)
La province est l’endroit d’où la cour, comme dans son point de vue, paraît une chose admirable :
Si l’on s’en approche, ses agréments diminuent, comme ceux d’une perspective que l’on voit de trop près.

7 (I)
L’on s’accoutume difficilement à une vie qui se passe dans une antichambre, dans des cours, ou sur l’escalier. 8 (VII)
La cour ne rend pas content ; elle empêche qu’on ne le soit ailleurs. 9 (I)
Il faut qu’un honnête homme ait tâté de la cour : il découvre en y entrant comme un nouveau monde qui lui était inconnu, où il voit régner également le vice et la politesse, et où tout lui est utile, le bon et le mauvais. 10 (VI)
La cour est comme un édifice bâti de marbre : je veux dire qu’elle est composée d’hommes fort durs, mais fort polis. 11 (I)
L’on va quelquefois à la cour pour en revenir,

en relation

  • TRANSPORT LAPLACIEN AUX INTERFACES IRREGULIERES : ETUDE THEORIQUE, NUMERIQUE ET EXPERIMENTALE
    144969 mots | 580 pages
  • Introduction ANSI C B
    59400 mots | 238 pages
  • Couverture des risques
    123522 mots | 495 pages
  • Modélisation volatilité implicite
    15501 mots | 63 pages
  • Polynome
    19457 mots | 78 pages
  • L'imaginaire du complot
    147734 mots | 591 pages
  • Calcul de probabilité dominique foata
    119876 mots | 480 pages
  • Robotique
    27308 mots | 110 pages
  • Statistique
    179261 mots | 718 pages
  • Matrice: bcg
    93603 mots | 375 pages