Les Causes et Consequences de la crise des subprimes

Pages: 7 (1514 mots) Publié le: 15 janvier 2014
 

 

Conférence du 23 janvier 2009

« Il en est des amours
comme des empires,
que cesse l’idée
sur laquelle ils reposent
et ils s’effondrent avec elle. »
Milan Kundera
L’insoutenable légèreté de l’être

Causes et conséquences
de la crise des subprimes
La crise des subprimes s’est propagée avec une telle rapidité à tous les
secteurs de la finance et de l’économie réelle qu’il estdifficile de ne retenir que
l’enchainement des événements pour en raconter l’histoire et tâcher d’en prévoir la
fin. De toute évidence, les conditions d’un embrasement généralisé étaient réunies
de longue date. Pourtant, certains ont tôt fait d’interpréter la fulgurance de cette
pandémie comme la preuve que le libéralisme politique et économique était arrivé au
bout de ses contradictions. Làoù les premiers ne voient qu’une spirale de révision à
la baisse des anticipations collectives qui signale une tendance dépressive, les
seconds y perçoivent la démonstration d’un retour violent de l’histoire. Tous
aboutissent à peu près au même mot d’ordre sinistre : vous qui entrez dans le
troisième millénaire, abandonnez tout espoir !
Nous pensons qu’il convient d’essayer de décryptercette crise de l’intérieur et
de tâcher de l’interpréter sans parti-pris idéologique mais en adoptant une attitude
objective fondée sur l’analyse des événements et des convictions des acteurs afin
d’en tirer quelques conclusions sur les nouvelles valeurs, normes et stratégies que
cette crise pourrait faire éclore.
Les origines de la crise sont aujourd’hui assez bien connues : il s’agit del’explosion d’une bulle immobilière aux Etats-Unis alimentée par des pratiques de
financement très critiquables puisqu’accordé à des ménages dont les capacités
(voire même la volonté) de rembourser étaient douteuses. Lorsque le marché
américain de l’immobilier s’est retourné à partir de 2006, ces crédits sont apparus
comme toxiques entraînant des pertes importantes. Jusque là rien d’anormal, ils’agissait de purger des excès et tous les observateurs reconnaissaient que c’était le
propre des marchés d’exagérer et de corriger. Mais le cours des événements a vite
dérapé et la crise a pris une nouvelle tournure faisant apparaître des défauts
structurels tant au niveau des équilibres internationaux que dans la manière dont la
finance s’était développée au cours des années précédentes.Documents protégés – Reproduction interdite

1/3

 

 

Conférence du 23 janvier 2009

D’une part, la bulle des subprimes n’aurait pas pu se produire si les Etats-Unis
ne s’était permis des déficits budgétaires et commerciaux gigantesques et si le reste
du monde n’avait pas accepté de financer les consommateurs américains en
permettant aux taux de rester aussi bas pendant si longtemps.D’autre part, le
contrôle du risque aurait conservé un minimum de sens commun si la finance ne
s’était engagée dans un processus de titrisation, de croyance aveugle en l’efficience
des marchés et de segmentation des activités. Or, dans cet ancien nouveau modèle
de la finance « originate-to-distribute », les risques sont transférés, puis mélangés,
puis redistribués aboutissant a minima à unedilution des responsabilités au pire à
des conflits d’intérêts. Seul facteur de stabilité de la pyramide, la foi sans réserve
dans des techniques de gestion du risque s’appuie pour l’essentiel sur les données
d’un passé récent.
Les agences de rating et donc indirectement les autorités de tutelle ont mis
leur confiance dans des modèles de contrôle du risque qui étaient tous biaisés et
erronés pourbeaucoup d’entre eux. Parallèlement, la confiance dans l’efficience des
marchés avait investi les règles comptables internationales qui s’appuyaient de plus
en plus sur la valorisation « mark to market » des actifs et parfois des passifs. Les
ratios prudentiels de solvabilité en étaient donc indirectement affectés. Dès lors, tout
était en place pour que le piège se referme et que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Économie
  • Crise d'algerie: causes et conséquences
  • Les conséquences de la crise des subprimes pour la chine
  • Crise de 29: causes et consequences
  • Causes et consequences de la crise des annees 30
  • La crise financiere, causes, conséquences, solutions
  • Les politiques climatiques réduisent les conséquences de la crise des Subprimes
  • Mémoire : conséquences de la crise des subprimes sur l'activité de private equity

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !