les cerfs volants de kaboul

Pages: 485 (121102 mots) Publié le: 21 janvier 2014
KHALED HOSSEINI

LES CERFS-VOLANTS DE KABOUL

Traduit de l’américain par Valérie Bourgeois

belfond
12, avenue d’Italie
75013 Paris

Ce livre est dédié à Harris et Farah,
qui sont tous deux le noor de mes yeux,
ainsi qu’aux enfants afghans.

1
Décembre 2001
Je suis devenu ce que je suis aujourd’hui à l’âge de douze ans, par un jour glacial et nuageux de
l’hiver 1975. Je revoisencore cet instant précis où, tapi derrière le mur de terre à demi éboulé, j’ai
jeté un regard furtif dans l’impasse située près du ruisseau gelé. La scène date d’il y a longtemps
mais, je le sais maintenant, c’est une erreur d’affirmer que l’on peut enterrer le passé : il s’accroche
tant et si bien qu’il remonte toujours à la surface. Quand je regarde en arrière, je me rends compte
que jen’ai cessé de fixer cette ruelle déserte depuis vingt-six ans.
L’été dernier, mon ami Rahim khan m’a téléphoné du Pakistan pour me demander de venir le voir.
Le combiné collé à l’oreille, dans la cuisine, j’ai compris que je n’avais pas affaire seulement à lui.
Mes fautes inexpiées se rappelaient à moi, elles aussi. Après avoir raccroché, je suis allé marcher au
bord du lac Spreckels, à la limitenord du Golden Gate Park. Le soleil du début d’après-midi faisait
miroiter des reflets dans l’eau où voguaient des douzaines de bateaux miniatures poussés par un petit
vent vif. Levant la tête, j’ai aperçu deux cerfs-volants rouges dotés d’une longue queue bleue qui
volaient haut dans le ciel. Bien au-dessus des arbres et des moulins à vent, à l’extrémité ouest du
parc, ils dansaient etflottaient côte à côte, semblables à deux yeux rivés sur San Francisco, la ville
où je me sens maintenant chez moi. Soudain, la voix d’Hassan a résonné en moi : Pour vous, un
millier de fois, me chuchotait-elle. Hassan, l’enfant aux cerfs-volants affligé d’un bec-de-lièvre.
Je me suis assis sur un banc, près d’un saule, pour réfléchir aux paroles que Rahim khan avait
prononcées juste avant deraccrocher, un peu comme une idée qui lui serait venue sur le moment. Il
existe un moyen de te racheter. J’ai contemplé les cerfs-volants jumeaux. J’ai pensé à Hassan.
À Baba. À Ali. À Kaboul. J’ai pensé à la vie que j’avais menée jusqu’à ce que l’hiver 1975 vienne
tout bouleverser. Et fasse de moi ce que je suis aujourd’hui.

2
Enfants, Hassan et moi grimpions aux peupliers de l’allée qui menaità la maison de mon père et,
munis d’un fragment de miroir, nous ennuyions nos voisins en réfléchissant sur eux la lumière du
soleil. Assis l’un en face de l’autre sur de hautes branches, les pieds nus ballant dans le vide et les
poches remplies de mûres séchées et de noix, nous jouions à les éblouir chacun à notre tour, tout en
mangeant nos fruits et en nous les lançant à la figure entre deuxéclats de rire. Je revois encore
Hassan, perché dans un arbre, et son visage presque parfaitement rond moucheté de taches
lumineuses par le soleil qui perçait à travers le feuillage – un visage semblable à celui d’une
poupée chinoise sculptée dans du bois dur, avec un nez plat et large, et des yeux bridés étroits
comme des feuilles de bambou qui, selon la lumière, paraissaient tantôt dorés,tantôt verts, tantôt
même couleur saphir. Je me rappelle ses petites oreilles basses et son menton pointu, appendice de
chair dont on eût dit qu’il avait été ajouté après réflexion. Et puis son bec-de-lièvre, légèrement
décalé à gauche, comme si le burin du sculpteur avait dérapé ou que l’artiste, fatigué, eût prêté
moins d’attention à son ouvrage.
Parfois, je persuadais Hassan de bombarder denoix le berger allemand borgne de notre voisin.
Il s’y opposait systématiquement, mais quand j’insistais, quand j’insistais vraiment, il finissait par
céder. Hassan me cédait toujours en tout. Et avec son lance-pierre, il était redoutable. Son père,
Ali, se mettait en colère lorsqu’il nous surprenait – enfin, autant que le pouvait un homme d’une
telle gentillesse. Il nous menaçait du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cerfs-Volants de Kaboul
  • Cerfs-volants de kaboul, problématique
  • Les cerfs volants de kaboul
  • Resume cerfs volant de kaboul
  • Cerfs-volants de kaboul
  • Les cerfs volants de kaboul
  • Les cerfs-volants de kaboul
  • Critique- les cerfs-volants de kaboul

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !