Les châtiments

Pages: 6 (1299 mots) Publié le: 15 mai 2010
Ø Enjeu du texte : la fable comme arme politique et comme leçon d’histoire

Ø Ce poème met en œuvre un genre que Victor Hugo pratique rarement : la fable ( c’est en effet le seul exemple de fable présent dans la première édition du recueil ; dans l’édition de 1870, Hugo en ajoutera une autre : « Les Trois chevaux », VI, 16 ).
Conformément au genre de la fable, Victor Hugo met ici en scènedes animaux, qui symbolisent chacun un caractère humain, traditionnellement convenu et stéréotypé. Tout en s’inspirant des Fables de la Fontaine, il donne à ce poème une dimension polémique que n’avaient par les textes du fabuliste du XVIIe siècle : contrairement à ce dernier, Hugo ne cherche pas ici à illustrer un précepte, mais à déstabiliser un adversaire particulier. En comparantLouis-Napoléon à un singe, il montre une nouvelle fois ( après « Nox » III 1 et 2 ) que ce dernier n’est qu’une caricature de Napoléon Ier.

I- Les éléments de la fable

Par l’intrigue qu’il met en scène, par son style et sa composition, ce poème fait de multiples emprunts aux Fables de La Fontaine.

A- L’intrigue

Pour brosser ce portrait satirique, Hugo reprend l’intrigue d’une Fable de laFontaine : « L’âne vêtu de la peau du lion » (V, 21), qui commence par ces quatre premiers vers :
« De la peau du lion l'âne s'étant vêtu,
Était craint partout à la ronde;
Et bien qu'animal sans vertu,
Il faisait trembler tout le monde. »
Au personnage de l’âne, il substitue le singe, animal également familier de la Fontaine ( il apparaît à 7 reprises dans un titre defable, notamment en compagnie d’un léopard qui vante sa propre peau IX, 3), tandis qu’il remplace la peau du lion par celle du tigre. Cet animal, en revanche, peu utilisé par la Fontaine, joue, quand il est présent ( par exemple, dans les « Animaux malades de la peste », VII 1 ), le rôle secondaire d’un courtisan, certes de haut rang, mais sujet, parmi d’autres, du roi Lion :
« On osa trops’approfondir
Du tigre, ni de l’ours, ni des autres puissances … »
Avec le personnage du tigre, Victor Hugo choisit ainsi le symbole d’un pouvoir subalterne ( = Qui est sous la dépendance d'un autre, subordonné, inférieur ), susceptible cependant de nuire ou de terroriser.

B- Le style

Il rappelle la liberté de ton et d’allure du fabuliste :
▪ dans les variations de rythme ( entre les vers2 et 3, 5 et 6 par exemple ),
▪ dans l’usage habile de certains procédés de versification ( contre-rejet du vers 5 : « je suis » qui met en évidence la fatuité ( = sottise accompagnée d'une bonne opinion de soi-même ) du personnage ),
▪ dans certaines tournures qui sont comme des clins d’œil adressés à l’illustre prédécesseur Napoléon Ier ( l’antéposition archaïsante de l’adjectif «royal appétit » v.1 ),
▪ et dans la façon de jouer subtilement avec le sens des mots, pour mieux mêler hommes et animaux ( l’antre entouré de carnage v.11 ( = Massacre, tuerie ) se transforme en caverne « pleine d’ossements » v.14 ).

C- Le récit

Le récit, que le complément de temps « un jour » situe dans un passé indéterminé, non historique, est caractérisé, comme chez La Fontaine, parsa concision.
L’intrigue se noue rapidement : 3 vers suffisent à évoquer
▫ le caractère « atroce » v.3 du personnage,
▫ les mobiles de ses actes ( « un royal appétit » v.1 ),
▫ les moyens utilisés ( « une peau de tigre se vêtit » v.2 ),
même fait alterner l’enchaînement rapide d’actions brèves comme réduites à l’essentiel ( « il s’embusqua … entassa … égorgea … dévasta » v.9 ), etles discours qui éclairent ces actions et trahissent leur auteur.

Le singe y expose avec suffisance ses prétentions : il se met en avant ( « je suis le vainqueur … le roi sombre des nuits … » v.6 ) et fanfaronne : « devant moi, tout recule » v.15.
L’anaphore de « tout » v.15 traduit d’ailleurs une sorte de griserie, d’autosuggestion béate ( = bienheureux, serein, satisfait, qui a été...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les Chatiments
  • Les châtiments
  • Les chatiments
  • Le chatiment
  • Les châtiments
  • Les chatiments
  • Les chatiments
  • Les châtiments

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !