Les chevaux

Pages: 2 (269 mots) Publié le: 13 janvier 2013
Les "non-cavaliers" trouvent ça nian nian, petite fille qui aime son poney. Mais comment on peut juger alors qu'on n'y connait rien ? Bien sur qu'on les aime,qu'on les chouchoute mais tout le monde a bien de l'amour à revendre ?

"L'équitation, c'est facile, ce n'est pas un sport". Faux, l'équitation muscle partout :surtout les mollets, les cuisses et le dos. Il ne suffit pas de tenir sur un cheval, le faire avancer et le ralentir pour être un bon cavalier. On doit trouver uncertain équilibre d'abord et quand on devient assez expérimenté, on travaille le cheval c'est à dire l'incurver, le mettre sur la main, développer ses allures,les rassembler, déplacer ses hanches, faire des cessions, des appuyer etc. Être cavalier, c'est aussi savoir réagir au comportement du cheval, analyser les défautspuis les corriger, savoir l'éduquer, le muscler...
En saut, il ne faut pas se jeter en avant mais rester au dessus de sa selle, avoir de l'impulsion, équilibrerle cheval, arriver droit, tendre ses rênes. Comment faire sauter 1m50 à un cheval ? C'est tout un travail.

On travaille le cheval, car tous ont des défauts.C'est un apprentissage mutuel entre le cheval et son cavalier.
En plus, les chevaux sont différents. Certains mous, certains impossibles à gérer.

Monter àcheval, c'est une sensation de liberté, de l'adrenaline. Sentir son cheval se déplacer sur ses hanches au galop sur de petits cercles, croiser ses membres, monter sondos, galoper à fond dans les chemins de balade etc...


Le cheval donne des rêves et des projets. Il vous rend ambitieux pour pouvoir un jour les réaliser.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le cheval
  • Cheval
  • Cheval
  • Les chevaux
  • Le cheval
  • Cheval
  • Le cheval
  • chevaux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !