Les classiques

765 mots 4 pages
LES COURANTS DE LA PENSÉE ÉCONOMIQUE

Pourquoi aborder la pensée économique ? Aller à la source des concepts (implications sur le réel, la réalité, etc.)

I- DES RACINES ANCIENNES : DES GRECS AU XVIIIème SIÈCLE
Etymologie : oïkos nomos (gestion de la maison et actuellement gestion de la notion) * Des lois fondamentales : * Gresham (1519-1579) / anglais * Bodin / français

* Deux principaux courants qui cherchent à répondre à la question suivante :
Comment enrichir la nation ? * Les physiocrates (économie agricole) * Les mercantilistes
Physiocrates physis (nature) ; kratos (puissance) richesse provient de la terre.
François Quesnay (docteur) va créer le tableau utiliser en comptabilité, circuit pour enrichir la nation avec trois acteurs, actuellement il y en a cinq.

Mercantilistes la richesse provient de l’augmentation des métaux précieux dans l’économie, d’où les pillages. Ils s’opposent aux physiocrates et veulent augmenter les exportations.

II- L’ÉCOLE CLASSIQUE (1700-1848)

* École anglais : Adam Smith (1723-1790) et David Ricardo (1772-1823) * École française : Jean Baptiste Say (1767-1832)

1- Adam Smith (1723-1790)
A Smith : « théorie des sentiments moraux » qui s’oppose à « la richesse de la nation » où il dit que l’on doit reposer sur nos égoïsmes personnels et la division du travail.
Le travail va permettre la création de richesse (augmentation de la productivité), pour augmenter la compétitivité. Le prix se forme en fonction de l’offre et de la demande. Chez les classiques, il faut épargner (on épargne avant de dépensera. Les classiques ne sont pas contre une intervention de l’Etat.

LA MÉTHODE D’ADAM SMITH :

La théorie des avantages absolus. Ceux qui sont le moins efficaces seront éliminés naturellement du marché.

2- David Ricardo (1772-1823)

* Le prix du travail * Les rendements décroissants : raisonnement à la marge * L’épargne * L’état stationnaire

La valeur des

en relation

  • Les classique
    3988 mots | 16 pages
  • Classique
    492 mots | 2 pages
  • les classiques
    1705 mots | 7 pages
  • Les classiques
    1295 mots | 6 pages
  • Les classiques
    2348 mots | 10 pages
  • Les classiques
    4785 mots | 20 pages
  • Les classiques
    41640 mots | 167 pages
  • Les classiques
    735 mots | 3 pages
  • Les classiques
    1148 mots | 5 pages
  • Les classiques
    2996 mots | 12 pages