les classiques

1705 mots 7 pages
Chapitre II : Les classiques
INTRODUCTION :
Courant de pensée initialement anglais (grâce à la situation de négoce)
Emergence capitalisme va se faire en Angleterre en pointe aussi dans le cheminement industriel. On va passer de la production artisanale à facturière avec propriété de moyens de production. Une séparation va par l’artisanat entre ceux qui ont la capacité de production et ceux qui ont juste la force du travail avec apparition du salariat (marchandisation de l’humain). La problématique de l’époque tourne autour de l’organisation des moyens de production de l’origine de la richesse et de la répartition de la richesse avec la apparition de deux nouvelle classe (Classe féodale aux classe capitaliste) le raisonnement économique va se faire avec comme élément de base les classes sociales. Pour la première fois on s’intéresse à l’organisation de la production qui est articulé avec celle de la richesse. Comment vivre dans une société pacifiée avec des libertés individuelles ? (défini l’individu). Le marché va être le dispositif qui va harmoniser les décisions des individus en ce qui concerne leur satisfaction matérielle.
Les classiques se positionnent du côté de l’autorégulation de l’économie, elle se régule par elle-même en générant en elle-même son propre mécanisme d’équilibration (mécanisme marchand de variation de prix). Méthode de science exacte par la modélisation car on essaye de mettre à jour les lois de l’économie comme un système fermé. Une vérité unique en économie, ils vont rechercher les lois universelles du fonctionnement de l’économie. Ils ont plus une réflexion philosophique et on un encrage sur l’humain. Pour les classiques, le travail est seule source de richesse. Il se demande aussi comment se produit la croissance économique ? Si on produit un surplus de richesse qui nourrit la croissance, comme on l’a répartit entre les capitalistes et les salariés ? Pour la première fois on commence à comprendre que la manière de la répartition des

en relation

  • Les classique
    3988 mots | 16 pages
  • Classique
    492 mots | 2 pages
  • Les classiques
    1295 mots | 6 pages
  • Les classiques
    2348 mots | 10 pages
  • Les classiques
    765 mots | 4 pages
  • Les classiques
    4785 mots | 20 pages
  • Les classiques
    41640 mots | 167 pages
  • Les classiques
    735 mots | 3 pages
  • Les classiques
    1148 mots | 5 pages
  • Les classiques
    2996 mots | 12 pages