Les clochards célestes

Pages: 6 (1316 mots) Publié le: 27 octobre 2013
Ray Smith, nom qu'il se donne dans ces Clochards célestes, a non seulement coupé les ponts avec la société traditionnelle, ce qui était déjà le cas dans Sur la route lorsqu'il s'appelait Sal Paradise, mais sa foi bouddhiste l'a également conduit à rompre avec l'urbanisme et le modernisme allant de plus en plus de pair avec la société qu'il fuit. Kerouac se permet même des choses qu'il ne s'étaitpas permis dans son plus célèbre roman, à savoir critiquer ouvertement le mode de vie bourgeois. Et notamment la télévision, qui incarne pour lui une boîte à images devant laquelle ses semblables se sédentarisent au sein même de leur foyer et cessent d'exister, ou plutôt "pensent la même chose au même moment" et "ne voient plus que par un seul œil", tandis que "Personne ne parle. Les cours sontsilencieuses. Seuls quelques chiens aboient, étonnés d'entendre les pas d'un homme, étrangement dépourvu de roues". Hormis la référence négative à l'automobile, qui dans Sur la route était le moyen le plus simple pour vagabonder, rien de tout cela n'est très surprenant : Kerouac déteste l'uniformisation des personnes, de leurs pensées, et il exècre le manque de vie que cela entraîne. Dans LesClochards célestes, Kerouac / Ray Smith est toujours à la recherche d'une vie intense. Mais le bouddhisme lui a appris que vivre est être proche de la terre, de la nature, et que l'idée est au centre de tout. Ce que recherche Ray Smith n'est donc plus à s'épuiser physiquement et mentalement, bien au contraire : sa quête est cette fois celle du "dharma". Notion vaste, à vue de nez, mais qu'en béotiens onpourrait résumer selon ce que laisse entendre le roman en une paix intérieure et une communion avec l'environnement. L'environnement naturel, bien entendu, mais aussi l'environnement humain. Les gens avec lesquels traîne Ray Smith ne sont pas les mêmes que ceux côtoyés par Sal Paradise, ou alors ils ont évolué comme lui, à l'image d'Alvah Goldbook (Allen Ginsberg, lui aussi converti aubouddhisme). Cody Pomeray, alias Dean Moriarty, alias Neal Cassady, ne fait qu'un petit tour dans le roman, qui nous le montre abattu par la folie paranoïaque à laquelle il a conduit sa femme. Kerouac ne montre pas d'animosité envers lui, ce serait bien le comble après l'avoir béatifié, mais leurs routes sont pour l'heure distinctes. Bien qu'il reste attaché aux conversations et au partage avec tous, etnotamment avec ces "clochards célestes" qu'il croise au gré de ses voyage, Ray Smith a son propre mentor du moment : Japhy Ryder, alias Gary Snyder. Un personnage ayant grandi dans une famille de bûcherons, donc proche de la nature depuis sa naissance, et dont la jeunesse fait naître l'admiration de Smith. Ryder apparaîtra forcément moins mythique que Dean Moriarty pour la simple raison qu'il incarnel'idéal du moment de Kerouac. C'est Ryder qui initie Smith à l'alpinisme, dans des montagnes grandioses au milieu desquelles l'homme est écrasé par la vérité, la nature, et où il peut méditer sur sa place dans le monde.
Bien entendu, cet idéal recherché par Kerouac est moins spectaculaire que celui qui dominait Sur la route, mais son intérêt n'en est pas moins immense dans la conception d'une vie"beat". Car la recherche de cette paix, et son obtention toujours temporaire, sont tout aussi intense, voire tout aussi folle (Ryder et Smith prenent pas mal de risques en montagne, comme enivrés par l'air ambiant, ce qui fait plus ou moins écho à la conduite suicidaire de Dean Moriaty au volant).

Sur la route, Ray Smith y passe encore énormément de temps, à la recherche de nouveaux lieux deméditations. En stop, sur les wagons de marchandises, dans les bus nationaux, tout ceci ne change pas. En revanche il y ajoute les randonnées pédestres, ce qui est somme toute logique. L'état d'esprit a changé, et les itinéraires aussi : place cette fois à la nature, aux zones montagneuses ou reculées, y compris au Mexique et lorsqu'il retourne dans sa famille, en Caroline du nord enneigée pendant...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Célest
  • emma la clocharde *
  • Le clochard abandonné
  • Les objets celestes
  • La hierarchie celeste
  • Bumfights (combats de clochards)
  • Les groupes de corps célèste
  • Commentaire Témoignage de Céleste (L'Etranger)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !