Les conceptions philosophiques de l’homme

Pages: 5 (1039 mots) Publié le: 14 novembre 2010
LES CONCEPTIONS PHILOSOPHIQUES DE L’HOMME

INTRODUTION : Les conceptions philosophiques de l’Homme concernent les pensées, les visions qui ont défini l’être humain.
Elles comportent des enjeux importants puisqu’elles situent l’être humain parmi la nature et les animaux, elles expliquent ses origines, son sens, le but de son existence. Elles orientent ses pratiques individuelles et sociales(ex. conception des institutions psychiatriques), elles sont la source de ses projets politiques, des types d’institutions (éducation, instruction, valeurs sociales). Elles dirigent nos actions sur la nature (ex. mouvances écologiques) et les rapports entre les peuples (ex. guerres idéologiques).
Les courants actuels sur l’être humain orientent la pensée et la culture occidentale.

L’HUMANISME estapparu au XVIème avec la Renaissance (qui s’est poursuivit jusqu’au XVIIIème). Il désigne un renouveau et marque le début de l’histoire moderne.

• On distingue un paradoxe entre la Renaissance et la Réforme.
La Renaissance est marquée par un changement (révolution culturelle), c’est la rupture avec le Moyen-âge (temps de l’ignorance, de l’obscurité). C’est une référence forte àl’antiquité gréco-latine.
La Renaissance est le début du scepticisme envers la religion, elle est facteur de mutation culturelle (exploration maritimes, naissance de l’anatomie (André VESAL), installation de la chirurgie, recherches astronomiques (Galilée, Copernic), mise au point de l’imprimerie…)
La renaissance marque donc le changement vers la modernité.

La Réforme est unretour à la société. C’est la naissance de l’individualisme, une transformation de la pensée humaine.
(Approfondir les recherches !!)

L’œil de la connaissance
Œil de l’homme qui est ouvert à toutes les connaissances

• MONTAIGNE a dit que « chaque Homme porte toutes les facettes de la nature humaine » (du meilleur au pire), au-delà de l’originalité personnelle en tout Homme.Il y a des constantes qui ont permis de définir les valeurs universelles de l’Homme, tout ce qui porte atteinte à l’Homme fait preuve de barbarie (qui doit être combattue).

• L’Homme est un être de raison. L’accent est mit sur l’éducation.
La raison est une faculté naturelle en devenir, qui doit être cultivée ; elle n’est pas opposée à la nature humaine.
Tout individuqui a développé sa raison à la capacité de discernement et de jugement, ce qui lui permet d’accéder à la liberté (dans la limite de la condition humaine).
Cela va entrainer le développement de l’humanisme laïc (XVII – XVIIIème), et NIETZCHE déclarera que « Dieu est mort ».

L’Homme n’a pas que des devoirs, il a aussi des droits. L’Humanisme condamne l’injustice (déclaration desdroits de l’Homme et Révolution française).

• L’humanisme a une confiance lucide en l’Homme, et assume ce qui est permis en lui. La raison fait de l’humanité quelque chose de digne, responsable, qui est capable de progresser.
Il y a une foi illimitée en l’Homme, dans la mesure de ce qu’il est capable de faire.

Mais au XXème, il y a contestation de ces proclamations (l’Homme est bon,l’Homme est capable de créer…) a cause de phénomènes traumatisants (génocides nazis, Hiroshima…) : « L’Homme est un loup pour l’Homme ». Ce qui engendre une crise des valeurs humaines.

L’avancée de l’Humanisme a été orientée scientifiquement, ce qui a entrainé une perte de contact entre l’Homme et la nature.

MARX et SARTRES ont alors critiqués la nature humaine : courant de scepticisme, depessimisme.

Mais dans les années 80, nous avons constatés un renouveau de l’Humanisme : les droits de l’Homme (initialement crées en France) et la santé se sont universalisés, le tribunal pénal est devenu international…

LE RATIONALISME est apparu au début du XVIIème (DECARTES, 1596-1650, penseur de référence et précurseur de l’accès scientifique) et fait référence aux origines grecques...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • histoire conceptions philosophiques
  • Blaise pascal, les conceptions philosophiques
  • La conception européenne des droits de l'homme
  • La conception de l'homme de rousseau
  • Blaise Pascal, la conception de l’Homme
  • Les conceptions philosophiques du droit des libertés fondamentales
  • Formatif philosophique: l'homme est-il bon au mauvais?
  • L’homme est-il fondamentalement libre ou déterminé? conception chrétienne vs conception marxiste

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !