Les confessions de rousseau

Pages: 5 (1026 mots) Publié le: 20 novembre 2012
Cet épisode est une réelle confession de la part de Rousseau. Il justifie avec une grande habilité son « crime » c'est à dire l’épisode du ruban volé. On pourra analyser successivement :
I. Le récit de l'incident = l’aveu "Que n’ai-je achevé...s'accomplir"
II. Le plaidoyer (innocence) "J’ignore ce que...n’en reparler jamais"

I) L’aveu = double crime :

A) Le vol :
- Longue phrase aurythme lent et presque poétique dramatisation de son acte d’enfant « J'en emportai les longs souvenirs du crime et l'insupportable poids des remords dont, au bout de quarante ans, ma conscience est encore chargée, et dont l'amer sentiment, loin de s'affaiblir, s'irrite à mesure que je vieillis. »
- Il utilise des mot graves et hyperboliques : « J'ai peut-être fait périr dans l'opprobre et dans lamisère »
- Il se déprécie en se disant moins bien qu’elle : « une fille aimable, honnête, estimable, et qui sûrement valait beaucoup mieux que moi. »
- « Il est bien difficile que la dissolution d'un ménage n'entraîne un peu de confusion dans la maison, et qu'il ne s'égare bien des choses: cependant, telle était la fidélité des domestiques et la vigilance de monsieur et madame Lorenzi, que rienne se trouva de manque sur l'inventaire. » Personne ne perd rien dans la maison, il y a un inventaire pour examiner que tout est là (aucun vol normalement).
Il n’y a que Mme pontal qui perds quelque chose « La seule mademoiselle Pontal perdit un petit ruban couleur de rose et argent déjà vieux ».
« la seule » insiste sur le fait que personne ne perd aucun objet sauf elle.
"Usé et petit" :Dévalorisation de l'objet volé, il minimise donc son vol plaidoyer
- "me tenta" : passé simple = acte rapide et donc non prémédité
- " Meilleurs choses" : minimise la valeur de l'objet, et donc implicitement la gravité de l'acte.
- Insiste sur le fait qu'il n'y a qu'un seul ruban "ce ruban seul" : différent de beaucoup (cela légitime son vol).

- Mise en Valeur de son inexpérience en vol(innocence)
- "Je ne le cachais guère, on me le trouva bien tôt" une enquête est donc menée : évocation du hasard « trouva » + le ruban devient l'objet "le", Rousseau subit l'action "me".

- Les verbes qui étaient au passé passent au présent "je me trouble" "je balbutie" : implication du lecteur au sein du souvenir de l’auteur + son âge en tant que circonstance atténuante (C’est l’avis de l’adulte quiest exposé).
- "en rougissant" + verbes exprimant la gêne et la honte « trouble" " balbutie" : mise en attente, va-t-il annoncer son vol ?

B) La fausse accusation :

- Portrait élogieux de Marion : adjectifs qualificatifs = jeune, jolie, fraicheur de coloris, qui ne m’a jamais fait de mal. Alors que lui est « diabolique », « infernal ».
- Mélioratif : modestie, air de douceur, sage,fidélité (associé a "non seulement" "mais" "surtout" => accentue les adjectifs)
- Marion = improbable coupable car elle est bonne : surprise quand il l'accuse.
- Idée de tribunal : "assemblée nombreuse" : il y a du monde
+ "comte de Laroque" : qui agit ici comme le juge du procès
- R. lance des regards accusateurs à Marion pour accentuer son accusation (sans aucune honte) : « je la chargeeffrontément »
- Antithèse à travers des termes religieux : Le Bien (« ange », « angélique ») contrairement au Mal (« diabolique », « barbare »). C’est comme si Rousseau au moment de l’aveu n’étais plus lui même, mais peut être hanté par le diable.
- Marion tente de le faire avouer son mensonge mais elle se défend sans accuser Rousseau car elle est bonne et qu’elle a la conscience tranquille car ellesait que ce n’est pas elle la criminelle : « Elle continua de se défendre avec autant de simplicité que de fermeté, mais sans se permettre jamais contre moi la moindre invective. »

C) La prédiction de M. de la Roque :
- erreur judiciaire : Marion est accusée « Cette modération, comparée à mon ton décidé, lui fit tort » d’un côté licenciement de Marion qui est innocente et de l’autre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Confessions , rousseau
  • Rousseau les confessions
  • Rousseau les confessions
  • Rousseau les confessions
  • Les confessions-rousseau
  • Les confessions de rousseau
  • Rousseau : confessions
  • Les confessions rousseau

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !