Les contraintes nuisent-elles à l'inspiration poétique?

1384 mots 6 pages
Les contraintes nuisent-elles à l’inspiration poétique ? La poésie est une des plus anciennes et plus noble forme de littérature. L’art poétique peut prendre différents aspects, et se présenter sous des formes assez variées. Au XVIIe siècle, le classicisme prédomine et nous offre des œuvres à la forme particulièrement codifiée. Des auteurs comme Jean de la Fontaine se distinguent par l’esthétique très travaillée de leurs ouvrages. Cependant, cette régularité fut décriée au XIXe siècle notamment. Ainsi, le romantisme apparait, Victor Hugo en chef de file, avec l’intention de briser les chaines de la régularité classique. Une question est alors soulevée, les contraintes formelles en poésie briment-elles l’inventivité du poète ? Pour y répondre, nous verrons qu’effectivement, ces règles peuvent être un frein à l’inspiration. Mais, nous montrerons qu’elles peuvent également stimulée la créativité.

Les contraintes formelles induisent l’apparence finale du poème. Ainsi, la libre expression du poème sera restreinte et conditionnée par la forme poétique choisit. Il n’aura donc pas la possibilité de développer la pensée qu’il souhaite partager ou de s’étendre à sa guise sur le thème évoqué.
La longueur d’un poème peut donc être une contrainte pour un auteur. Par exemple, un écrivain désireux d’écrire un haïku devra se réduire à l’écriture de quatre vers seulement. Ce genre de poème est en effet caractérisé par sa breveté. Donc, un auteur ne pourra pas s’étendre sur ses sentiments. C’est un point que reprocherons les romantiques au classicisme. Ils prônent la liberté et le refus des règles classiques.
En effet, le romantisme repose sur l’apologie du « je » et des sentiments. Ces auteurs s’épanchent dans leurs œuvres sur leur mal être. La longueur imposée peut donc empêcher le poète de parler de ses ressentis comme il le veut. Par exemple, un sonnet est composé par définition de quatorze vers répartit en deux quatrains et deux tercets. Il s’agit donc d’un type de

en relation

  • jhvdfgsdf
    559 mots | 3 pages
  • Histoire de la poésie
    3414 mots | 14 pages
  • Litterature
    9911 mots | 40 pages
  • Poésie française du xixe siècle
    28463 mots | 114 pages
  • Francais
    32571 mots | 131 pages
  • Le xx siecle
    41687 mots | 167 pages
  • Alain systeme beaux arts
    110396 mots | 442 pages
  • Histoire des arts
    12831 mots | 52 pages
  • Identité et multiculturalisme
    73325 mots | 294 pages
  • Le Rouge et le Noir entre effet-chronique et effet-fiction
    21735 mots | 87 pages