Les crédits

287 mots 2 pages
Les crédits :

Un crédit répond à un besoin d’argent que l’on n’a pas ou que l’on ne peut pas utiliser. Il est possible de faire un emprunt auprès d’un établissement bancaire. Pour obtenir un prêt, il faut répondre à plusieurs conditions, à savoir :
-être en bonne santé (en cas de décès le prêt ne pourrait pas être remboursé)
-pouvoir potentiellement rembourser
-avoir un travail avec un revenu
-ne pas être endetté ou presque pas

Si l’emprunteur meurt, soit la dette passe dans l’héritage, soit l’héritage est refusé et la dette n’est pas remboursée. Si la banque est souvent si exigeante, c’est qu’elle veut minimiser les risques lorsqu’elle prête de l’argent.
Lors d’un emprunt, la banque donne de l’argent après s’être mis d’accord sur la durée du prêt avec l’emprunteur.. En effet, chaque année, ce dernier devra rembourser une partie du prêt ainsi que des intérêts. Ceux-ci, de quelques pourcents de la somme prêtée, doivent être remboursés en plus du montant dû. C’est le prix du prêt. Plus le prêt s’étend en année (10, 20, 30,40), plus les intérêts sont élevés car ils sont payés tous les ans sur ce que l’on doit encore à la banque. Il existe schématiquement deux types de crédit :
-les crédits à taux fixes
-les crédits à taux variables
-les crédits à taux zéro
Les intérêts d’un crédit à taux fixe reste fixe tout au long du remboursement, ceux à taux variable sont indexés, il varie selon le cour d’une autre valeur (matière première, monnaie…) ou peut varier en fonction des conditions économiques. Quant au zéro, il correspond à une aide pour l’accession à la propriété d’un domicile et c’est l’Etat qui prête l’argent, avec un taux d’intérêt de

en relation

  • le credit
    785 mots | 4 pages
  • Crédit
    661 mots | 3 pages
  • Les credits
    9741 mots | 39 pages
  • credits
    1863 mots | 8 pages
  • Le crédit
    1003 mots | 5 pages
  • Crédit
    313 mots | 2 pages
  • Credit
    5025 mots | 21 pages
  • credit
    257 mots | 2 pages
  • Credit
    1145 mots | 5 pages
  • Crédit
    491 mots | 2 pages