Les débuts de la iii ème république (1870-1914)

Pages: 22 (5417 mots) Publié le: 18 mars 2012
Les débuts de la III° république (1870-1914)
La III° République est crée le 4 septembre 1870 et disparaît le 10 juin 1940, laissant place au régime de Vichy. Sur cette période-là, cette république s'est construite par étapes. L'instauration de cette république n'est pas une évidence quant à sa durée. Conçue comme un régime provisoire, les républicains doivent lutter pour la préserver. Il y a 3choses : la reconquête républicaine qui prend 9 ans (1870-1879), la république a du mener un certain nombre de combats, et elle mène une politique extérieure assez importante dont les premières décisions qui sont prises conditionnent la politique extérieure de la France au moins jusqu'en 1914.
I] Une lente reconquête des républicains (1870-1879)
A)« L'année terrible » (1870-1871)
La proclamationde cette république a été faite lors de la guerre contre la Prusse. Ce contexte est essentiel pour les débuts de la III° République. Elle porte tout de suite un nom, celui des Jules, du nom de 4 personnalités : Jules Favre, Jules Simon, Jules Ferry, et Jules Grévy (tous républicains). Ils sont accompagnés par 2 hommes politiques de droite, Léon Gambetta et Rochefort. Il faut des institutions etil faut traiter de la situation avec la Prusse. Un gouvernement de défense nationale est alors instaurée. C'est le général Trochu qui est nommé. Il est ouvertement orléaniste et conservateur, et donc à l'opposé des républicains. Mais il est un militaire efficace. La situation se corse le 19 septembre, puisque Favre rencontre le chancelier allemand Otto von Bismarck. Celui-ci exige la cessation del'Alsace et de la Moselle en échange de l'arrêt des combats. Le lendemain commence le siège de la ville de Paris qui décide de résister. Le gouvernement a l'espoir d'une guerre de mouvement, et Gambetta fuit la ville en montgolfière (F.Roth, La guerre de 1870). Politiquement, c'est la division. Plusieurs camps veulent créer une unité nationale : les royalistes, les paysans et les notables, et lesblanquistes (qui veulent une république universelle).
Les choses se compliquent avec la Commune. Cet épisode repose sur plusieurs mécanismes. Le premier se situe dans le cadre des relations avec la Prusse : le gouvernement de défense nationale est peu enclin à utiliser la garde nationale (créée pendant la Révolution française) parce que les hommes politiques estiment que cette garde est proche dela gauche révolutionnaire, et donc on s'en méfie, d'autant plus qu'à Paris est créé le comité de contrôle des 20 arrondissements, qui critiquent les défaites de la France. Le poids de ce comité est du avec les municipales de 1870, ce qui complique les choses. La situation se corse lorsque l'agitation se propage dans les autres villes françaises. Le principal mot d'ordre de cette agitation, c'estl'affirmation de l'autonomie nouvelle des municipalités. Les villes exigent l'affirmation de davantage d'indépendances vis-à-vis de l'autorité centrale. En province, le problème est vite réglé, mais à Paris, le mouvement devient de plus en plus fort. Au mois de janvier et février 1871, les choses changent : le 4 janvier, Français et Allemands engagent un armistice, et le 8 février 1871,l'assemblée constituante est élue, mais avec une forte majorité royaliste qui remporte les sièges (risque important de voir un retour à la monarchie).
Le 17 février, Adolphe Thiers devient chef du gouvernement à 77 ans. Il devient « chef du pouvoir exécutif, en attendant qu'il soit statué sur les institutions de la France », autrement dit, il est là de façon provisoire. On choisit Thiers parce qu'il a unprogramme de paix et propose un retour à l'ordre. C'est un libéral, et en plus, il a un passé orléaniste. On est dans une situation un peu floue, puisque c'est un homme de consensus. Il a tout de même quelques difficultés :
_ En politique intérieure, les royalistes veulent un retour très rapide à la monarchie. Thiers réussit à obtenir la paix patriotique avec les royalistes qui s'engagent à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les français et la république (1870-1914)
  • Troisième république (1870-1914)
  • LA IIIEME REPUBLIQUE 1870 1914
  • Eglise et république (1870-1914)
  • la république et l'école (1870-1914)
  • L'enracinement de la république: 1870-1914
  • Les débuts de la iii république
  • Iii eme république

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !