Les définitions empiriques

263 mots 2 pages
Les définitions empiriques de la monnaie en France et en Europe
Qu’est-ce que la monnaie ? Cette question par laquelle il faut bien commencer, n’admet pas de réponse simple, acceptée par l’ensemble des économistes, ni sous l’angle empirique, ni sous l’angle théorique. Paradoxe des sociétés marchandes : la monnaie est de plus en plus présente dans tous les instants de la vie quotidienne des agents économiques et, parallèlement, ses formes sont de plus en plus complexes et multiples. La monnaie est l’un des concepts les plus difficiles à définir de la théorie économique. D’où le choix de rejeter au dernier chapitre ce qui forme habituellement la matière du premier chapitre d’un cours sur la monnaie, l’examen critique et rigoureux des différentes définitions théoriques qui ont été proposées de la monnaie par les différents auteurs. Elles supposent en effet, pour être comprises, la connaissance préalable des mécanismes par lesquels la monnaie est créée et détruite et des déterminants des comportements de détention de monnaie des agents économiques : c’est-à-dire des institutions monétaires et financières qui forment l’objet de ce cours.
Et la conséquence de ce choix : commencer par le recensement des formes actuelles de ce qui est considéré par les autorités monétaires comme de la monnaie ou de la quasi monnaie et la présentation des définitions empiriques qu’elles utilisent pour le besoin de la politique monétaire, de la monnaie appelées les « agrégats monétaires ».
Mais cette démarche délibérément empirique exige malgré tout quelques définitions générales préalables provisoires permettant simplement de

en relation

  • Passeron
    4747 mots | 19 pages
  • Estimation de la variance
    521 mots | 3 pages
  • philo
    322 mots | 2 pages
  • La bête humaine
    1196 mots | 5 pages
  • Compte-rendu critique jagers & walgrave
    1232 mots | 5 pages
  • Objectivité scientifique
    2548 mots | 11 pages
  • Theorie des copules
    6732 mots | 27 pages
  • sommaire
    911 mots | 4 pages
  • Philosophie du droit kant, doctrine du droit
    2612 mots | 11 pages
  • Frida kahlo
    1731 mots | 7 pages