Les désirs - epicure

806 mots 4 pages
Épicure – Les désirs
Épicure est un pilosophe hédoniste. Il établit notamment une classification des plaisirs très sophistiquée. C'est sur cette partie de sa pensée que nous allons nous concentrer. Nous allons si cette classification est toujours d'actualité.
Pour commencer, les désirs sont différenciés s'ils sont naturels ou s'ils sont sans fondement. Ensuite, s'ils sont naturels, certains désirs seront uniquement naturels, tandis que d'autres seront nécessaires. Les désirs “nécessaires” peuvent l'être pour la survie ou simplement pour le bonheur. Parmis les désirs nécessaires à la survie, on retrouve bien sûr les besoins vitaux tels que la satisfaction de la faim ou de la soif. Les désirs nécessaires au bonheur sont consititués de la suppression de la douleur ou de l'amitié. L'absence de douleur est donc fortement reliée au plaisir. Pour Épicure, cela va même plus loin: le plaisir est l'exclusion de toute douleur. On peut donc dire que le plaisir est l'absence de manque. Ainsi, il n'y a pas d'état autre que le manque de plaisir ou le plaisir lui-même. Épicure établit aussi une distinction entre les plaisirs “mobiles” ou cinétiques et le plaisir “statique” ou catastématique. Le plaisir catastématique est un état de plénitude dans lequel il n'y a aucune douleur. Les plaisirs cinétiques sont eux des plaisirs dont la durée est déterminée. Ils durent que le temps de leur activité. Celui qui cherche des plaisirs cinétiques peut être comparé à une jarre percée que l'on veut absolument remplir, mais qui se vide inéxorablement.
Épicure considère tout plaisir comme un bien. Il faudrait donc prendre tout les plaisirs. En réalité, selon Épicure, il faut faire des choix. En effet, certains plaisirs peuvent tout à fait entraîner plus de malheur que de bonheur. Ou alors la douleur (pendant un certain temps) pourrait faire disparaître une douleur. C'est ici qu'intervient la différence entre le plaisir catastématique et les plaisirs cinétiques. La solution pour faire le bon

en relation

  • Epicure et ses désirs
    924 mots | 4 pages
  • Lettre à ménécée - analyse
    2301 mots | 10 pages
  • Epicure "lettre a ménécée"
    937 mots | 4 pages
  • Lettre à Ménécée Synthèse
    754 mots | 4 pages
  • Lettre à Ménécé Epicure
    4209 mots | 17 pages
  • Lette à Ménécée
    1122 mots | 5 pages
  • la lettre d'Épicure à Ménécée écrite entre 341-270 av. J.C
    1822 mots | 8 pages
  • Étude d'oeuvre : la lettre à ménécée (epicure)
    4132 mots | 17 pages
  • la philo le bonheur
    700 mots | 3 pages
  • Fiche lecture lettre a menecée
    3134 mots | 13 pages