Les différentes interprétations de l'abstention électorale

Pages: 7 (1645 mots) Publié le: 1 février 2011
Abstention
En politique, l'abstention est le refus de participer à un vote (lors d'une élection ou d'un référendum par exemple) ou une délibération, bien que l'on en ait le droit. Les personnes qui se sont abstenues sont appelées des abstentionnistes. Les personnes qui ont voté blanc ou nul ne sont généralement pas considérées comme abstentionnistes mais le résultat est identique : leur choixn'est pas pris en compte.

Les raisons de l'abstention sont multiples et variées. Lorsqu'elle est importante, l'abstention peut poser des problèmes de légitimité des décisions ou des résultats d'élection.

Combattre l'abstention[modifier]

Des démocraties ou des groupements politiques tentent souvent de trouver des solutions afin d'éviter l'abstentionnisme, qui est souvent assez fort dansles pays développés. Une des solutions évoquées sur usenetest le vote négatif. Soit en même temps qu'un vote normal, soit en votant/désignant pour celui que l'on ne veut pas, celui qui a le moins de voix gagne.

Une autre méthode est de sanctionner l'abstention. La sanction financière est observée en Belgique depuis 18932, et donne des résultats concluants car elle lui permet d'avoir l'un destaux d'abstention parmi les plus bas d'Europe (environ 9% pour les Élections européennes de 2004, pour 44% en moyenne dans l'Union européenne). Des mesures similaires ont également été adoptées dans d'autres pays : Luxembourg,Pays-Bas, Italie, Danemark, Grèce, en Autriche, dans certains cantons suisses, mais aussi hors de l’Europe : Australie, Turquie, Costa Rica, Brésil, Argentine. Les votes blancssont comptabilisés et remis au parti qui aura eu la majorité, ce qui augmente son résultat. L’obligation du vote réduit fortement le taux d’abstention, pourtant cette institution reste fort discutée. Ses opposants lui reprochent de ne pas prendre en compte les raisons poussant les électeurs à l’abstention. À cela, ses partisans répondent qu’ils peuvent se servir du vote blanc et qu’ils peuventinscrire sur les bulletins ce qu’ils pensent des partis ou des personnalités en place, cela se fait déjà par de nombreuses personnes.

D'autres méthodes existent, comme expliquer le fonctionnement des institutions politiques, ou encore débattre ouvertement des points de vues qui séparent les différents partis politiques. Dans les méthodes pour que les gens s'informent mieux, le système de votepar pondération, par classement des candidats, est souvent proposé, notamment la méthode d'élection Condorcet.

Une autre méthode proposée serait de donner réellement le pouvoir aux populations dans les choix politiques de leur vie, par le moyen du mandatement impératif plutôt que par la représentation majoritaire (qui ne donne finalement aucun pouvoir aux individus, seuls les intermédiairespolitiques ayant un pouvoir de décision, une fois élus). La solution a l'avantage de rendre le pouvoir à la population qui peut ainsi elle-même s'auto-déterminer. Mais en France, le mandatement impératif est considéré comme nul par la Constitution de la Ve République 3.

Abstention comme acte politique[modifier]

L'abstentionnisme est un acte politique 4 pour des personnes considérant que lerégime représentatif/parlementaire actuel n'est pas suffisant pour répondre aux voix de chaque individu composant la société, et propose cet acte politique de refus du vote pour ne pas cautionner ce système injuste. En général, les militants politiques de l'abstentionnisme appellent cela abstention active, ceci pour se démarquer des abstentionnistes passifs...

L'abstention aujourd'hui[modifier]C'est généralement dans les démocraties bien établies, que l'on retrouve des taux d'abstention élevés. Dans la plupart des pays qui ne connaissent pas d'élections démocratiques, les gens souhaitent pouvoir élire leurs représentants.

En France[modifier]

Article détaillé : Abstention en France.
En France, le vote est obligatoire uniquement aux élections sénatoriales pour les grands...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'abstention électorale est-elle un comportement apolitique
  • L’évolution de la participation électorale et le phénomène de l’abstention
  • Les différentes interprétations de l'article 11 de la constitutions de 1958
  • L'abstention
  • L'abstention
  • L'abstention
  • L'abstention
  • L'abstention

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !