Les difficultés de la traduction juridique

4002 mots 17 pages
Universitatea Babeş-Bolyai, Cluj-Napoca
Facultatea de Litere

L’image de la province dans Les Champs d’Honneur de Jean Rouaud

Daniela-Ionela COVRIG
Masterat anul I
Comunicare multilingvă şi multiculturală

-2012- Les Champs d’Honneur[1] représente le premier livre du cycle autobiographique écrit par Jean Rouaud. La dimension autobiographique et la dimension romanesque sont indissociables. L’auteur est né à Campbon (Loire Atlantique, à l’époque Loire Inférieure). Ses études secondaires il les fait au lycée catholique Saint-Louis a Saint-Nazaire. Puis il étudie les Lettres Modernes à l’Université de Nantes. Les différents emplois provisoires qu’il a occupés dans la région nantaise, son travail à Presse-Océan avant son départ pour Paris, témoignent du fait qu’il a passé une bonne partie de sa vie dans la province natale. Marqué par la mort de son père le lendemain du jour du Noel 1963, alors qu’il n’a que onze ans et par la mort de deux autres proches parents au début de 1964, Jean Rouaud ressuscite au fil de ses œuvres l’histoire de sa famille. Les Champs d’Honneur est un livre construit autour de deux décès qui ont suivi la mort de son père : celui de son grand-père maternel et celui d’une tante paternelle. Jean Rouaud veut faire de ses éléments biographiques une œuvre de fiction aussi : il change les noms et prénoms de plusieurs personnages et de certaines localités. Par exemple il parle de Random et non de Campbon, de Riancé au lieu de Riaille. et n’énonce pas le nom de Rouaud. Malgré des artifices littéraires se profile nettement cette partie de la Bretagne française, le pays de la Loire Inférieure, sa géographie, son histoire, ses institutions (famille, église, école) et une communauté humaine propre à la petite ville de province. Nous allons aborder dans cet ordre les différents aspects de cette province dans Les Champs d’Honneur.

La géographie et climat

Nous sommes dans la Loire

en relation