Les droits de la femme

Pages: 8 (1954 mots) Publié le: 23 mars 2012
8 mars Journée internationale de la femme : Sur la route du progrès
Du Maghreb au Machrek, le Deuxième sexe s’affirme. Certes, l’intensité des changements varie selon la région et le poids des traditions. Il n’empêche, la roue tourne. Inexorablement. Par Laetitia Grotti

2003restera une année historique pour les Marocaines comme pour leurs coreligionnaires du Maghreb et du Machrek. Le mêmejour, le prix Nobel de la Paix est décerné à l’avocate iranienne Shirin Ebadi et Mohammed VI annonce la réforme du code du statut personnel, demandée depuis plusieurs années par les associations féminines.
Majeurs, ces deux événements le sont par leur portée ; ils interpellent non seulement les citoyens de ces deux pays mais | |

plus encore, touchent l’avenir de la communauté musulmane dansson ensemble. En effet, comment ne pas voir dans la question de la condition féminine, le point de cristallisation entre modernistes et islamistes radicaux ? S’il est difficile de prévoir l’impact du prix Nobel de Shirin Ebadi sur l’avenir de l’Iran, cette distinction a certainement redonné espoir aux partisans du changement. Quant au nouveau code de la famille marocain - entré en vigueur au débutdu mois - il constitue dorénavant, aux côtés de son aîné tunisien, une exception.
D’où son retentissement dans les autres pays ! Notamment chez nos voisins algériens, où les femmes appellent, à la veille des élections présidentielles, à l’abrogation du code de la famille, baptisé "code de l’infamie". Mais aussi dans les autres pays arabes, où des ouvertures aussi brusques se heurteraient à defortes résistances. La plupart d’entre eux ont fait de la Charia l’unique source du droit et entendent l’appliquer à la lettre en matière d’autorité, de tutelle, de mariage, de divorce et d’héritage. Quand elle ne sert de prétexte au maintien de pratiques barbares comme l’excision ou les crimes d’honneur. Certes, l’Égypte ou le Liban ne sont pas la Jordanie ou la Syrie, mais partout les militantes sebattent contre des codes également rétrogrades. Si leurs avancées n’ont pas l’éclat de la Moudawana "new look", elles n’en constituent pas moins les premiers jalons d’une affirmation citoyenne. Et partout, leur présence se fait plus visible. Dans les facs, les entreprises, aux postes gouvernementaux. Le Qatar a fait un pas en ce sens, en mai, en conférant aux femmes le droit de vote et celui detravailler. Accentuant ainsi le caractère arriéré des lois en vigueur au Koweït et aux Émirats Arabes Unis, où les femmes n’ont ni le droit de vote ni celui de briguer un mandat de député. Plus à l’Ouest, les Égyptiennes se battent pour le divorce ou le code de la nationalité. L’été dernier, le président Moubarak lâchait du lest, en votant le décret d’application d’une loi de 1975, qui devraitoctroyer à la mère le droit de donner sa nationalité à ses enfants issus d’un mariage mixte. En Syrie, il existe à ce jour, au sein du corpus de lois sur le statut personnel, la nationalité et le code pénal, plus de 300 articles au désavantage des femmes. Les Jordaniennes ne sont guère mieux loties mais commencent, sous l’impulsion discrète de la reine Rania, à manifester leur ras-le-bol. Elles étaientainsi des centaines à manifester l’été dernier à Amman, devant le Parlement, contre le rejet de deux décrets de lois : l’un portant sur le droit de la femme à demander le divorce, l’autre sur les crimes d’honneur. Mais c’est assurément dans les pays de la péninsule arabique, les régimes les plus durs de la région, que cette question - nouvelle - de l’émancipation des femmes est la plus sensible.Pourtant, là aussi les femmes s’affirment. À l’instar de cette pétition, signée par plus de 300 Saoudiennes, réclamant au Prince Abdulaziz la réforme de leur statut personnel. Une révolution ! Tout comme la conduite de Lubna Olayan, jugée "illicite" par les tenants d’une doctrine ségrégationniste des sexes. Le mois dernier, cette businesswoman, - la plus en vue du royaume wahhabite - avait osé...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • les droits de la femme
  • droit de femme
  • Les droits de la femme
  • Droit femme
  • les droits de la femme
  • Les droits de la femme
  • Les droits de la femme
  • La femme et ses droits

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !