Les embarras de paris

1010 mots 5 pages
Texte 1: « Les embarras de Paris » Satire VI de Boileau.

Introduction:
Au XVIIème siècle, La ville de Paris voit exploser sa démographie et les transports se multiplient.Boileau en tant que représentant du Classique dont il a théorisé les principes et les règles dans son Art Poëtique , attaque dans les Satires les moeurs déréglés et les mauvais gouts de son époque. « Les embarras de Paris », poëme daté de 1860 inspiré « des embarras de Rome » de Juvénal présente la journée du poéte confronté au bruit et aux encombrements de la villeet de la foule. Ne cessant de se plaindre, il fait l'observation satirique de la vie parisienne.

Problématique: Quelle représentation de la ville Boileau propose-t-il?

Plan: I. La vie parisienne
A) vision réaliste
B) vision péjorative
II. Satire de la confusion qui règne dans les rues de Paris
A) La parodie du registre tragique
B) Une épopée burlesque
I.A)
Boileau pendant tout le poëme décrit l'image qu'il se fait de Paris du XVIIème siècles, il en donne une image réaliste avec de noubreux référence spatial et temporel. Dès le titre ainsi qu'au vers 2 : « Est-ce donc pour veiller qu'on se couche à Paris? »; il situe le lieu: Paris. Il y a de nombreuse référence spatial: « partout », « en quel qu'endroit où que j'y aille », « là »x3, « vers l'église », « plus loin », « sur le pavé glissant », « en cette endroit ». Référence temporel: « à peine les coqs », « à l'instant », « bientôt », « en moins de rien ». Toutes ses référence spatial et temporel en très grand nombre semble montrer que le poëte ne peut trouver la paix nulle part et à n'importe qu'elle moment. Champs lexical de la nuit: « veiller », se couche », « les nuits entières », « m'éveiller ». Antithèse: « est-ce donc pour veiller que l'on se couche à Paris ». Hyperbole: « tout conspire à trouver le repos ». Montre qu'il n'arrive pas à trouver le repos dans cette ville. Les différents corps de métiers caractéristique du XVIIème siècle sont présentdans ce

en relation

  • Les embarras de paris
    2015 mots | 9 pages
  • Les embarras de paris
    1124 mots | 5 pages
  • Les embarras de paris
    3004 mots | 13 pages
  • Les embarras de Paris
    581 mots | 3 pages
  • Les embarras de paris
    1987 mots | 8 pages
  • Les embarras de paris
    354 mots | 2 pages
  • Boileau les embarras de paris
    1354 mots | 6 pages
  • Commentaire embarras de paris
    883 mots | 4 pages
  • Les Embarras de Paris Nicolas Boileau
    454 mots | 2 pages
  • Lecture analytique de les embarras de paris
    528 mots | 3 pages