Les fascismes en europe de 1920 à 1939

Pages: 9 (2109 mots) Publié le: 20 mars 2013
Les fascismes en Europe des années 1920 à 1939

"Définir le fascisme, c'est en faire l'histoire" expliquait Angelo Tasca, opposant italien de gauche. Pour comprendre la signification, l'essence de ce phénomène politique né avec la frustration du premier conflit mondial, il faut étudier ce qu'il a fait, ce qu'il a produit.
On entendra ici par fascisme le courant politique qui s'est réalisédans les régimes non-démocratiques italien et allemand dans l'entre deux guerres, basé sur une idéologie raciale, la figure d'un chef et construit autour d'un parti fusionnant avec l'Etat. Ces caractéristiques, on les retrouve bien en Italie, avec l'homme fasciste, la figure du Duce, et l'importance du parti, tout comme en Allemagne avec l'Aryen, le Fuhrer et le NSDAP. Pourtant, il demeure desdifférences profondes : l'absolutisme de l'Etat nazi et la violence de la solution finale ne se retrouvent pas entièrement en Italie.
Sans tomber dans une vision téléologique de l'histoire, on peut accepter l'interprétation de Pierre Milza qui évoque un développement du fascisme en quatre étapes, qui prend ses sources dans l'exacerbation du nationalisme et l'extrême droite et qui aboutit autotalitarisme. En ce sens, si l'Italie est à l'origine de la notion et du mot même de fascisme, c'est le nazisme allemand qui le réalise pleinement. Il n'en reste pas moins que les deux régimes participent d'une même logique fasciste et totalitaire.
Pour comprendre comment de telles différences, il faut alors s'attarder sur les origines de ces régimes, et sur leurs intentions. Si l'on accepte notredéfinition large du fascisme, dans quelle mesure nous permettent-elles de parler d'une certaine unité du fascisme en Italie et en Allemagne pendant l'entre-deux-guerres ?
Nous verrons tout d'abord qu'il y a bien un terreau commun au nazisme et au fascisme, mais que leur réalisation diffère, peut-être par une certaine incomplétude du régime italien.









I. Un terreau fertile commun: la tradition mêlée à l'idée de crise et de revanche

On peut expliquer le succès commun du nazisme et du fascisme italien par la réponse simple qu'ils ont proposée, à un moment donné, à une situation historique qui s'apparentait à une "crise européenne", pour reprendre l'expression du philosophe Husserl.

A. Un même sentiment de crise sociale et économique

En effet, à la sortie dela guerre, tout semble indiquer une crise globale qui discrédite les fonctionnement sociaux et institutionnels traditionnels. L'humiliation de la défaite en Allemagne, et le sentiment d'injustice en Italie établissent une rancoeur commune symbolisée par le "diktat" du traité de Versailles qui discrédite la République de Weimer, et que Mussolini dénonce toujours lors de la déclaration de guerre àl'Ethiopie en 1935 : "quand l'on s'assit autour de la table d'une paix odieuse, il ne reste pour nous que les miettes du festin colonial des autres" (doc 2, l 12-13).
On comprend donc pourquoi François Furet parle de la première guerre mondiale comme "la matrice des totalitarismes" : c'est dans les frustrations qu'elle a produites qu'ont proliféré les idéologies fascistes. Il faut ajouter à cesentiment les millions d'anciens combattants ayant connu l'horreur du front, qui s'intègrent difficilement à la société et composent les premières recrues de ces partis fascistes dans les corps d'anciens combattants : les squadre italiennes ou les différents corps francs allemands. On rejoint alors la notion de brutalisation ou de bestialisation de George Mosse, qui voit dans la perméabilité entrela violence en temps de guerre et en temps de paix la cause de la violence politique qu'ont revendiquée les fascistes.
A cette crise sociale, il faut ajouter une conjoncture économique particulièrement défavorable dans les années 20 : la crise financière de 1929 et son inflation exaspèrent les classes moyennes et populaires qui ne sont plus supportées par les élites traditionnelles et que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les réfugiés apatrides en europe 1920-1939
  • Expérimentations photographiques en europe des années 1920 a nos jours
  • Ideologie et culture en europe de 1950 a 1939
  • La marche à la guerre en europe, 1933 1939
  • Les classes sociales en europe de 1850 à 1939
  • L'industrialisation en europe et en amérique du nord de 1850 a 1939
  • Le fascisme en europe
  • Fascismes en europe

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !