Les fleurs du mal

1591 mots 7 pages
QUESTIONNAIRE DE LECTURE SUR L’ŒUVRE « LES FLEURS DU MAL », SECTION « SPLEEN ET IDEAL », CHARLES BAUDELAIRE, 1857.

1/
Charles Baudelaire nait de l’union de François Baudelaire (60ans) et Caroline Dufays (26ans) en 1821. A 6ans, son père meurt et sa mère se remarie très vite avec un officier supérieur de l’armée. En 1831, il déménage avec sa belle famille à Lyon et Baudelaire est interne au Collège Royal dont il garde un très mauvais souvenir. En 1836, il rentre à Paris et intègre le collège Louis Le Grand. Il obtient en 1837 et en 1838 des prix de vers latins et de discours français au concours général. Il se passionne alors pour la poésie romantique (Hugo, Gautier, Sainte-Beuve). Mais en 1839 il est renvoyé à cause d’un caractère de plus en plus « bizarre » ; cela ne l’empêchera pas d’avoir son baccalauréat en aout, à 18ans. En novembre 1839, il s’inscrit à l’école de droit, il écrit alors à Victor Hugo, rencontre Balzac et Nerval et mène une « vie libre », insouciante et gaie faite de dissipation et d’excès en compagnie de jeunes étudiants. Cependant, les nombreuses dettes qu’il contracte inquiètent sa famille qui décide de l’éloigner de Paris. Le 9juin 1841, Baudelaire s’embarque à Bordeaux en direction de Calcutta, mais à l’issue d’escales à l’Ile Maurice puis à l’Ile de la Réunion, il décide de s’y installer jusqu’en novembre. En 1842, Baudelaire obtient sa majorité. De retour à Paris, il fait la connaissance de Sainte Boeuve et d’artistes romantiques tels que Hugo, Gautier, Delacroix. Il prend possession de l’héritage de son père et il entame une liaison orageuse avec Jeanne Duval qui durera jusqu’en 1856. Entre 1842 et 1844, Baudelaire, heureux, vit et crée en toute liberté : de nombreux poèmes recueillis par la suite dans Les fleurs du mal datent de cette époque. En septembre 1844, craignant que son fils ne dilapide sa fortune personnelle, sa mère le met sous la tutelle d’un notaire qui gère son argent. Celui-ci, humilié, fais une tentative de suicide

en relation

  • Les fleurs du mal
    766 mots | 4 pages
  • Les fleurs du mal
    270 mots | 2 pages
  • Les fleurs du mal
    1401 mots | 6 pages
  • Les fleurs du mal
    659 mots | 3 pages
  • Les fleurs du mal
    2986 mots | 12 pages
  • Les fleurs du mal
    2521 mots | 11 pages
  • Les fleurs du mal
    452 mots | 2 pages
  • Les fleurs du mal
    1877 mots | 8 pages
  • les fleurs du mal
    807 mots | 4 pages
  • Les fleurs du mal
    3714 mots | 15 pages