les grossesses precoces en mileu scolaire

Pages: 8 (1993 mots) Publié le: 18 janvier 2015
Share on facebook
Share on email Share on print

Gagnoa – Mlle Oulaï Kessia Charlotte est inscrite en classe de 5ème au Groupe scolaire Kessié, au titre de l’année scolaire 2013-2014. Agée de 16 ans, elle porte depuis le début de la rentrée des classes, une grossesse de cinq mois au moment où elle échangeait avec le journaliste de l’AIP Gagnoa, qui l’a approchée, le mardi 25février, pour savoir les circonstances de la survenue de cette grossesse précoce, son auteur et l’attitude de ses parents face à cette situation.

Mais comme elle, depuis le début de la rentrée 2013-2014, en dépit de la campagne "zéro grossesse en milieu scolaire", au cours de cette année scolaire-ci, 51 autres cas de grossesses ont été enregistrés par le service de santé scolaire et universitaire(SSSU) de Gagnoa, rien qu’au premier trimestre.

Cette triste situation dont le corollaire est de jeter les jeunes filles hors du système scolaire ivoirien, au moment où il est question plutôt d’encourager leurs parents à les scolariser et à les maintenir à l’école jusqu’en classe de troisième au moins, ne concerne pas que Mlle Oulaï Kessia, ni seulement les 51 autres cas de Gagnoa, elle estd’envergure nationale.

En effet, à Abengourou, la directrice régionale de l’Education nationale et de l’Enseignement technique (Drenet, Koffi Joséphine, a évoqué 94 cas de grossesses, là encore rien qu’au titre du premier trimestre. De même, à Boundiali, 25 cas ont été enregistrés dans cette localité, et 10 autres à Kouto, etc. Et pour ne citer que ces quatre villes de l’intérieur du pays, et mieuxencore les cas qui se sont effectivement présentés dans les SSSU de ces différentes localités, ce sont, au total, 179 jeunes filles qui sont tombées enceinte rien qu’au premier trimestre; des faits rapportés par l'AIP.

Qu'en sera-t-il d’ici la fin de l’année scolaire dans ces quatre localités, du nombre total de jeunes filles élèves qui vont contracter une grossesse, le plus souvent synonymed’abandon du cursus scolaire, à plus forte raison de leur nombre au plan national? Quand on sait, selon les chiffres du Menet, que pour l’année scolaire 2012-2013, 5076 cas ont été dénombrés sur toute l’étendue du territoire national.

Assurément elles seront des milliers! Cette année encore. Mais cette situation ne date pas d’aujourd’hui. Nous en voulons pour preuve les chiffres effarants de(2008-2009), (2009-2010), communiqués, le mardi 25 février, lors d’une séance de travail avec l’AIP, par le Médecin-chef du SSSU de Gagnoa, en présence de deux collaboratrices, Mmes Koré Lucie et Kouakou Rolande, respectivement assistante sociale et éducatrice spécialisée.

Selon Dr Gohi Bi-Zou Marius, et Mmes Koré et Kouakou, en 2008-2009, ce sont 82 cas de grossesses enregistrés par le SSSU et 85 casen 2009-2010.

De même, le vendredi 04 avril, lors d’une rencontre d’échanges avec les instituteurs du département de Gagnoa, le secrétaire général national du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD), Mesmin Komoé, citant le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique (Menet), a révélé 1.000 cas de grossesses dans le primaire, au cours de l’annéescolaire 2013-2014.

Mais pourquoi alors à chaque année scolaire faut-il qu’il y ait forcément des jeunes filles élèves qui tombent enceinte dans les différentes localités du pays ? Pourquoi, malgré les campagnes de sensibilisation sur le port du préservatif notamment, la situation demeure sans cesse alarmante? Ne pourrait-il pas y avoir un jour des solutions idoines à ce fléau qui n’arrange ni lajeune fille élève, ni sa famille, ni l’Etat?

Des responsabilités partagées
Des spécialistes de l’éducation nationale mettent tous la responsabilité des parents en première ligne. En effet, ceux-ci expliquent que la plupart des jeunes filles élèves qui tombent enceintes au cours de l’année scolaire ont des parents démunis qui vivent le plus souvent dans les villages et campements...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • les grossesses précoces en milieu scolaire
  • les causes des grossesses précoces en milieu scolaire
  • GROSSESSES PRECOCE EN MILIEU SCOLAIRE CAUSES, CONSEQUENCES ET SOLUTIONS
  • Les grossesses précoce
  • Grossesses précoces
  • la grossesse precoce
  • Grossese précoce
  • Grossesses precoces

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !