Les guerres de religion au 16eme siècle

1915 mots 8 pages
Les guerres de religion au 16ème siècle La France connaît au XVIe siècle une fracture religieuse : la grande majorité du pays reste fidèle au catholicisme, tandis qu'une importante minorité rejoint la Réforme. Le principe de la coexistence de deux confessions dans le Royaume se révèle inapplicable. La guerre ne peut être évitée, signe de l'échec de la tolérance civile.Huit guerres vont se succéder sur une durée de 36 ans, entrecoupées de périodes de paix fragile. Elles s'achèvent avec l'édit de Nantes (30 avril 1598) qui instaure une tolérance civile limitée. La dualité confessionnelle établie en France en 1598 sera peu à peu érodée jusqu'à la révocation de l'édit en 1685.

1ère guerre (1562-1563)

Le massacre par le duc François de Guise d'une centaine de protestants assistant au culte dans une grange de la ville de Wassy, le premier mars 1562, est considéré comme l'événement qui a déclenché la première guerre de religion. A l'appel de Louis de Bourbon, prince de Condé les protestants prennent les armes. Condé s'empare d'Orléans le 2 avril.La guerre s'étend à tout le royaume. Elle est marquée par des violences sauvages dans un camp comme dans l'autre. Les plus notables sont le fait - du côté protestant - du baron des Adrets en Dauphiné et en Provence, et - du côté catholique - de Blaise de Montluc en Guyenne.La bataille de Dreux qui voit s'affronter les troupes de Condé et celles du connétable de Montmorency est à l'avantage des forces royales. Le duc de Guise met alors le siège devant Orléans tenu par les protestants (5 février 1563). C'est là qu'il est assassiné par Poltrot de Méré, un ancien conjuré d'Amboise.Le 19 mars I563 est signé l'édit de pacification d'Amboise négocié par Condé et le connétable de Montmorency. |

2ème guerre (1567-1568) | Les chefs huguenots sont décidés à reprendre les armes dès l'automne 1567 et leur inquiétude devant l'influence grandissante du cardinal de Lorraine sur le jeune roi Charles IX les amène à

en relation

  • Histoire
    1863 mots | 8 pages
  • Les monarchies dominantes en Europe au XVe
    2901 mots | 12 pages
  • La consolidation de l'état moderne
    1809 mots | 8 pages
  • Histoire
    2269 mots | 10 pages
  • Arret lemaistre
    3339 mots | 14 pages
  • Le malcontentement de la noblesse
    3785 mots | 16 pages
  • Humanisme et renaissance (cours de seconde)
    2007 mots | 9 pages
  • Résumé de l'humanisme
    520 mots | 3 pages
  • Morray
    5088 mots | 21 pages
  • Conseils révision bac français
    3989 mots | 16 pages