Les héritier d'enkidiev 4, chapitre 1

3703 mots 15 pages
Anne Robillard

Les Héritiers d’Enkidiev
Tome 4
Le Sanctuaire

1

LE RETOUR DES SHOLIENS

Puisqu’ils possédaient des pouvoirs beaucoup plus étendus que la majorité des magiciens d’Enkidiev, les Sholiens regagnèrent en quelques secondes leur nouvelle demeure creusée dans les falaises séparant Shola des immenses forêts des Elfes. Ils avaient reçu du dieu qu’ils adoraient depuis des siècles la faculté de se déplacer instantanément là où ils le désiraient. Contrairement aux habitants des autres royaumes, qui vénéraient divers membres du panthéon des Ghariyals, les Sholiens n’accordaient leur confiance qu’au père de tous les dieux. Hawke n’était pas né dans leur pays de neige et il n’avait pas eu le bonheur d’étudier auprès de leurs grands maîtres. Il avait vu le jour chez les Elfes, un peuple tout aussi pacifique que celui des Sholiens. Hawke avait appris, depuis, que ces derniers étaient issus d’un croisement entre les Fées et les Elfes. Ils s’étaient tout simplement retirés de la vie mondaine et étaient devenus anachorètes. Les derniers survivants de cette race unique s’étaient réfugiés sous terre, ce qui leur avait permis d’échapper au massacre commis par les dragons de l’Empereur Amecareth. Malheureusement, quelques années plus tard, ils avaient tous péri dans le terrible incendie déclenché par le sorcier Asbeth. Ayant flairé une menace, sans pouvoir toutefois l’identifier, des centaines d’années auparavant, leur grand hiérophante avait enfermé tout leur savoir dans des globes de cristal qu’il avait cachés un peu partout sur le continent. Personne n’en aurait jamais rien su si Onyx n’avait pas découvert un vieux traité qui mentionnait ce geste désespéré. Puisque l’ouvrage était écrit dans l’indéchiffrable langue des Sholiens, les magiciens qui s’étaient succédé à Émeraude ignoraient ce qu’il contenait. Qu’Onyx ait pu le lire sans difficulté représentait toujours un mystère. Si un

en relation

  • Les chevaliers d'émeraude
    3577 mots | 15 pages
  • Chevalier emeraude
    77880 mots | 312 pages