Les inégalités

Pages: 2 (251 mots) Publié le: 7 février 2012
Marceline: ...Mon sexe est ardent, mais timide: un certain charme a beau nous attirer vers le plaisir, la femme la plus aventurée sent en elle unevoix qui lui dit: "Sois belle, si tu peux, sage si tu veux; mais soit considérée, il le faut." (Acte I, scene 4)

Marceline: Hommesplus qu'ingrats, qui flétrissez par le mépris les jouets de vos passions, vos victimes! c'est vous qu'il faut punir des erreurs de notre jeunesse; vouset vos magistrats, si vains du droit de nous juger, et qui nous laissent enlever, par leur coupable négligence, tout honnête moyen de subsister.Est-il un seul état pour les malheureuses filles? Elles avaient un droit naturel à toute la parure des femmes: on y laisse former mille ouvriers del'autre sexe.
Figaro: Il faut broder jusqu'aux soldats!
Marceline: Dans les rangs mêmes plus élevés, les femmes n'obtienne de vous qu'uneconsidération dérisoire; leurrées de respects apparents, dans une servitude réelle; traitées en mineures pour nos biens, punies en majeures pour nosfautes! Ah! sous tous les aspects, votre conduite avec nous fait horreur ou pitié! (Acte III, scène 16)

Le Comte:...Nos femmescroient tout accomplir en nous aimant: cela dit une fois, elles nous aiment, nous aiment (quand elles nous aiment) et sont si complaisanteset siconstamment obligeante, et toujours, et sans relâche, qu'on est surpris, un beau soir, de trouver la satiété où l'on recherchait le bonheur. (Acte V, scène 7)
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • les inégalités
  • les inégalités
  • Inégalités
  • les inegalités
  • Les inégalités
  • Les inégalités
  • Inegalites
  • Inégalités

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !