Les lettres persanes

6502 mots 27 pages
I) Biographie de l’auteur Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (1689-1755) est né dans une famille d’importants parlementaires bordelais, et c’est pourquoi il est élevé au château de La Brède. Il suit des études de droit, à Bordeaux puis à Paris, où il commence à fréquenter les milieux savants et lettrés, sans pour autant se détacher de sa région, puisqu’il y retourne en 1714. Il y reçoit la charge de conseiller au parlement. Il hérite du domaine de La Brède à la mort de son père et, en 1716, son oncle lui lègue sa charge de président au mortier au parlement de Bordeaux. Parallèlement à cette charge officielle, il se passionne pour les sciences : il va rédiger de nombreux traités de physique, de médecine, mais également de politique et de philosophie en tant que membre de l’Académie des sciences de Bordeaux. Les lettres persanes sont alors publiées anonymement en 1721 à Amsterdam, probablement pour éviter que ce roman, audacieux à bien des égards, ne compromette la réputation de sérieux du magistrat. Craintes qui seront confirmées, car après la découverte rapide de l’auteur de cette œuvre, Montesquieu devra attendre jusqu’à 1727 pour être élu à l’Académie Française. Mais le succès de ses lettres vont tout de même lui ouvrir la porte de nombreux salons parisiens, dans lesquels il passera ensuite beaucoup de temps. En 1726, Montesquieu quitte la magistrature. Tout en restant profondément attaché à sa terre natale, il passe alors le plus clair de son temps dans les salons parisiens et en voyage : Hongrie, Italie, Hollande, Angleterre (1728-1731). Tous ces voyages rendent possible une observation minutieuse de la géographie, de l’économie, des mœurs et des coutumes politiques des différents pays européens. De retour en France, Montesquieu se consacre à l’étude de l’histoire et publie en 1734 les Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence, qui aurait dû s’intégrer dans un ensemble beaucoup plus vaste de philosophie

en relation

  • lettres persane
    541 mots | 3 pages
  • lettres persanes
    1533 mots | 7 pages
  • Les lettres persanes
    2127 mots | 9 pages
  • Lettres persanes
    1572 mots | 7 pages
  • Lettres persanes
    330 mots | 2 pages
  • Lettres persanes
    2306 mots | 10 pages
  • Lettres persanes
    2133 mots | 9 pages
  • Lettre persane
    540 mots | 3 pages
  • lettres persannes
    377 mots | 2 pages
  • lettres persanes
    5195 mots | 21 pages