Les logiciels libres

Pages: 5 (1213 mots) Publié le: 13 mars 2013
Les logiciels libres

« C’est l’époque qui fait l’homme » affirme Isaac Asimov dans son roman Fondation et empire. Effectivement, plusieurs modes d’actions ou pensées économique nous sont transmises instinctivement par nos parents. Ces enseignements sont tellement utilisés que nous les considérons comme acquis, mais encore, nous les affirmons comme « dans la nature de l’homme ». Trop souvent,nous oublions de critiquer, nous absorbons au lieu d’observer et de se questionner. Nous oublions de remettre en question, par paresse ou par routine. Le fait est que, bien souvent, une conception que nous affirmons comme naturelle, lorsque prise hors de son contexte d’époque contemporaine, perd tout son sens, toute sa saveur. Pour rendre plus clair, il suffit de traiter d’un exemple commun, lecrédit, qui est un outil utilisé fréquemment dans notre économie, nous le considérons comme établi, fondé. Cependant, au Moyen-âge, ce même crédit, et surtout les intérêts, étaient considérés comme immoraux, dangereux, et était, par le fait même, bannis d’utilisation par le clergé. Ainsi, nous sommes imbriqués dans nos habitudes collectives propres à notre époque et refusons, par principe d’inertieet d’habitude, de voir que, ce que nous percevons comme normal et étable, est peut-être en train d’être modifié sous nos yeux et de faire partie d’une nouvelle réalité future.

Notre histoire commence par un jugement rendu par la cour supérieure du Québec en juin 2010. Savoir Faire Linux, une fondation de programmeurs de logiciels libres affrontait le Régime des Rentes du Québec (RRQ), qu’ilpoursuivait pour avoir attribué au groupe Microsoft un contrat de remise à niveau de 800 postes de travail qui exploitaient les exécutions office, pour un grand total de 723 000 dollars. Le jugement rendu a donné raison au groupe Savoir Faire Linux et la RRQ a retiré son contrat de remplacement tout en décidant de ne pas donner de suites à la poursuite en refusant d’aller en appel, considérant queles revendications de la fondation étaient justifiées, et qu’elle aurait dû regarder à trouver des solutions alternatives au géant Microsoft. Cette ouverture d’esprit est d’ailleurs partagée par la présidente du conseil du trésor de l’époque, Madame Michelle Courchesne, qui explique être favorable à l’idée de faire une place au logiciel libre dans les services administratifs du gouvernement duQuébec. La poursuite de Savoir Faire Linux n’est pas restée sans répercussions ailleurs au Québec puisque la STM a, elle aussi, dû abandonner un projet d’acquisition de licences Microsoft, puisqu’elle aussi faisait fi de toute autre option envisageable. Cependant, en 2011, l’assemblée nationale du Québec lance un contrat afin de remplacer le programme office sur plus de 1200 postes d’ordinateurs versune version plus récente de l’entreprise Microsoft, sans passer par un programme d’appel d’offres, éliminant du même coup toute discussion possible vers les produits de logiciels libres comme Open Office, ou le logiciel WordPerfect Office de nos cousins de l’Ontario. Aucune différence avec la situation de 2010, lorsque Savoir Faire Linux avait emporté sa poursuite contre le RRQ? Non, car cettefois-ci, le gouvernement agit en toute connaissance de cause, lui qui, via la ministre Courchesne, avait affirmé, plus tôt en 2010, vouloir offrir une plus grande place aux logiciels libres au sein du gouvernement. En effet, l’appel est ,cette fois-ci, tout à fait légal, puisque le premier ministre du Québec, Monsieur Charest a émis un décret, le numéro 1111-2011, qui permet le remplacement de la suiteoffice et ce, sans procédure d’appel d’offres pour les trois prochaines années, éliminant ainsi toute possibilité de concurrence des logiciels libres.

Premièrement, dans un modèle d’entreprise standard, avec des logiciels de type propriétaires, le consommateur n’est pas libre de ses actions, il est client d’un programme distribué par l’entreprise et ne peut agir qu’en fonction des limites...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les logiciels libres
  • Les logiciels libres
  • Les logiciels libres
  • Logiciels libres
  • utilisation des logiciels libres à l'école
  • Logiciels
  • Les logiciels
  • Les logiciels

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !