Les lumières

Pages: 2 (260 mots) Publié le: 2 février 2011
Sans l'Europe, pas de Lumières
Pour les hommes éclairés du XVIIIe siècle, voyager et séjourner dans d'autres pays européens, proches et distincts à lafois, est une excellente école pour l'esprit : ils dépassent leurs propres limites par la confrontation. Le regard extérieur et désintéressé peut en effetconduire à un jugement plus lucide que celui du compatriote, facilement égaré par la routine et les circonstances. Des penseurs méprisés, voire persécutés chezeux, jouissent dans les contrées voisines d'une reconnaissance méritée. Les pays européens continuent de guerroyer entre eux, en s'infligeant des pertesdouloureuses ; mais par-delà les conflits et les différences, ces pays partagent le même esprit des Lumières.
Sans les Lumières, pas d'Europe
Auparavant,l'identité du continent avait été pensée sur le mode de l'unité, celle de l'Empire romain, celle de la religion chrétienne. La nouveauté de l'Europe desLumières réside dans le fait qu'à cette époque seront reconnues et valorisées les différences entre ses parties constitutives. L'Europe est le plus morcelé descontinents, disait Hume ; c'est en cela que réside sa nouvelle unité et c'est pour cela qu'elle a pu engendrer les Lumières.

C'est aussi son actualitéquand on s'interroge, de nos jours, sur l'identité de cette Europe où nous vivons. Correspond-elle seulement à un espace commercial arbitrairement délimité oùles barrières douanières ont été baissées ? Ou porte-t-elle en plus une conception de l'homme et de la société, qu'elle voudrait affirmer face au monde ?
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les lumieres
  • Les lumières
  • LES LUMIERE
  • Les lumiere
  • Les lumières
  • La Lumiere
  • Lumière
  • La lumiere

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !