Les mémoires ne sont jamais qu'à demi sincère. andré gide

1843 mots 8 pages
« Les mémoires ne sont jamais qu’à demi sincère, si grand que soit le souci de vérité. Tout est toujours plus compliqué qu’on ne le dit. Peut être même approche-t-on de plus près la vérité dans le roman » André Gide XIXe

INTRO : On entend par Mémoires tout espèce d’autobiographie. Auto = soi, bio = vie, graphie = écriture. Le genre des Mémoires est proche de l'autobiographie qui associe écriture de soi et récit de vie mais il s'en distingue étant donné qu'il met l’accent sur le contexte historique de la vie de l’auteur et sur ses actes plus que sur l’histoire de sa personnalité et sa vie intérieure.
En effet, pour Philippe Lejeune l’autobiographie est le récit rétrospectif en prose que quelqu’un fait sur sa propre existence, quand il met l’accent sur sa vie individuelle, en particulier sur l’histoire de sa personnalité. Alors que les Mémoires ont un caractère historique, tout le monde ne peut pas en écrire.

Les Mémoires de guerre est un livre écrit par Charles de Gaulle, qui comprend trois tomes. Chacun correspond à une étape précise de la Seconde Guerre mondiale

Certains Mémoires sont d’ailleurs considérés comme des chefs-d’œuvre littéraires : c’est le cas des Mémoires d'outre-tombe de Chateaubriand, qui montrent bien la difficulté de la catégorisation entre Mémoires et autobiographie. S'ils comportent des traits qui les rapprochent du genre littéraire des « Mémoires » (au sens classique du terme, comme les Mémoires de Saint-Simon), les Mémoires d'outre-tombe s'inspirent également des Confessions de Rousseau, dans le sens où Chateaubriand traite — outre les événements politiques et historiques auxquels il assiste — de détails de sa vie privée et de ses aspirations personnelles. L'auteur traite donc des événements historiques majeurs dont il fut témoin (Révolution, République, Empire, Restauration, Monarchie de Juillet) mais en même temps nous dévoile son moi intérieur, peu perceptible dans ses autres œuvres.

Parler de soi ne va pas de soi.
Pacte

en relation

  • Gide "sile grain ne meurt"
    2793 mots | 12 pages
  • La distanciation autobiographiquende gide dans ses oeuvres
    2182 mots | 9 pages
  • Théories du roman dans les romans de gide et proust
    4731 mots | 19 pages
  • Exposé master 2
    2439 mots | 10 pages
  • La nuit de mai de musset
    28973 mots | 116 pages
  • «La symphonie pastorale entre récit écrit et récit filmique.
    23423 mots | 94 pages
  • Citations
    8724 mots | 35 pages
  • Camus la peste
    8555 mots | 35 pages
  • Texte.
    9164 mots | 37 pages
  • andré gide
    65405 mots | 262 pages