Les marqueurs identitaires dans la marche de nuit féministe et non-mixte et la journée mondiale de la femme

Pages: 13 (3220 mots) Publié le: 9 septembre 2012
Les marqueurs identitaires dans la Marche de nuit féministe et non-mixte et la Journée mondiale de la femme

Cette construction des identités collectives à fin d’expression d’une opinion politique par des actes qu’est la manifestation sur la voie publique (Fillieule et Tartakowsky, 2008, p. 129) s’appuie principalement sur la mise en forme et en mouvement des différents supports graphiques.Dans le cadre de l’atelier méthodologique : Les écrits de la manifestation féministe, je me suis intéressée à ces langages visuels auxquels ont recours les manifestants appartenant à des organisations féministes, à l’heure de devenir visibles dans l’espace public. Deux observations participantes qui correspondent à deux manifestations différentes ont été effectuées : La marche de nuit féministe etnon-mixte du samedi 27 novembre 2010 et la manifestation du 5 mars 2011 à l’occasion de la Journée mondiale de la femme. Durant la manifestation, les participants se donnent à voir principalement comme représentants de groupes (Fillieule et Tartakowsky, 2008, p. 150). Ils le font par des mises en scène spécifiques qui renvoient à une multiplicité de signes de reconnaissance et d’identificationinstitués tels que les bannières, les banderoles, les panneaux, les drapeaux, les chansons, etc. Ces éléments liés à la présence du manifestant ont une double fonction : d’une part ils représentent et expriment ses revendications, et d’autre part, ils légitiment le participant en tant que porte-parole du groupe et des revendications. Outre les signes graphiques, la construction d’identitéscollectives stratégiques s’appuie aussi sur la temporalité du défilé, le parcours, la morphologie et l’ordonnancement réglé. Qui réalise ses supports ? A qui sont-ils adressés ? Quels éléments pour quel message ? En quoi les écritures constituent ces collectifs ? A partir de l’analyse comparative des deux manifestations nous cherchons à trouver dans quelle mesure ces objets graphiques peuvent jouer unrôle politique. L’hypothèse est ainsi faite que, bien qu’ils soient parfois délaissés, les signes identitaires jouent le rôle de catalyseur de publication de problématiques, qui en prenant la rue, s’emparent également du débat démocratique. Ces catalyseurs sont donc bien un vecteur fondamental, un levier puissant de l’émergence – ou du dévoilement – de thématiques qui y ont recours pour naître à unpublic plus large, et pour croître jusqu’au niveau législatif. En assurant l’existence publique, qui selon les philosophes de l’espace public tels qu’Hanna Arendt font des acteurs sociaux des citoyens, ces signes rendent des arguments politiques publics. A l’extrême, que serait une démocratie où l’affichage de ces signes de « maïeutique sociale » serait banni ? Surtout, en quoi constituent-ils unchamp d’étude spécifique qui éclaire la genèse de l’idée commune du bien social ? A l’image de la vie sur Terre, dans cette « soupe primitive » que constitue l’espace public, en quoi les signes exposés publiquement constituent les premières chaînes moléculaires sur lesquels se sont bâtis des ensembles collectifs ? L’approche comparative des deux manifestations permet de mieux cerner ce « devenirpublic », son sens, sa chronologie, voire sa méthode.

Marche de nuit féministe et non-mixte Journée mondiale de la femme (MDN) (JMD)
27 novembre 2010 17h - Rue de la Chine (en face de l’Hôpital Tenon) >> 20h - Hôtel de ville 5 mars 2011 16 h - Trocadéro >> 19h - Rue de Courcelles

Manifestation de nuit organisée par le collectif Marche organisée par le Collectif national pour « Rage denuit ». les Droits des Femmes à l’occasion de la Journée mondiale de la femme. La nuit et l’ordonnancement de la non-mixité sont les traits caractéristiques de cette marche Mixte et diurne, la version 2011 où le corps « demeure un support essentiel de de la manifestation était basée, selon ses signes dont l’implication identitaire est organisatrices, sur « la solidarité évidente » (Fillieule et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Journée mondiale de la femme
  • Journée de la femme
  • Journée de la femme
  • La journée de la femme
  • Journee de la femme
  • journée internationale non prostitutionn
  • Je vais passer une bonne journée cette nuit
  • Journée de la femme est ce une discrimination ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !