Les metarmorphoses de la societe salariale.

685 mots 3 pages
LES METARMORPHOSES DE LA SOCIETE SALARIALE

* 1ere PARTIE : problématique du travail au passage de la problématique de l’emploi * 2eme PARTIE : problématique des classes sociales (CSP) elle reste divisée avec des critères sociaux et symboliques * 3eme PARTIE : passage de la problématique de l’entreprise comme lieu d’intégration a la problématique de l’entreprise comme lieu d’exclusion (risques psycho-sociaux)

CHAPITRE 1 : DU TRAVAIL A L’EMPLOI : approche des bouleversements de la société contemporaine.

I- Le travail salarié : un principe organisateur de la société

Aujourd’hui 10 % de la société française sont considérée comme non salarié.
Le salariat c’est d’abord un mode d’emploi, c’est un salarié qui travaille pour quelqu’un d’autres (un employeur), qui peut être public ou privé. On oppose le salarié au travailleur indépendant et aux professions libérales * C’est le modèle de travail qui fonde aujourd’hui notre société

Travail= jusqu’au 11ème c’est considéré comme un instrument de torture. Le travail véhicule un sentiment péjoratif. Ensuite le travail va devenir utilité a partir du 16ème et une valeur centrale dans nos sociétés avec les calvinistes, pour qui le travail est un signe de la grâce divine. Par la suite, le travail est assimilé à un facteur de production et il se mesure au fait qu’il s’agit d’une activité rémunérée.
A partir 19ème, travail devient essence même de l’homme avec des philosophes tels que Marx, egel ou rousseau
A partir 20ème, en France le travail est considéré comme un système de distribution des revenus mais aussi des droits et des protections sociales.

On oppose le travail aux loisirs : le loisir serait un instrument de dvt et d’épanouissement personnel alors que le travail se résumera à l’expérience quotidienne et répété de taches qui finirait par user physiquement et psychiquement l’individu. Aujourd’hui cette opposition est moins tenables car les individus souhaitent s’épanouir. Le travail n’a

en relation