Les metaux

662 mots 3 pages
La pierre Cubique

A l'origine, la franc-maçonnerie est une fraternité religieuse de maçons anglais au XIIe siècle. Son nom et certains de ses usages remontent aux corporations de maçons du Moyen Age. Or le maçon est celui qui par ses mains transforme l’argile et se sert de la pierre pour construire. L’idée que je veux mettre en lumière est le rapport entre le maçon et la construction, sa construction. En effet le jeune Franc-Maçon, l’apprenti nouvellement initié se retrouve à l’etat de nature d’ou la symbolique de la pierre brute, il lui appartient par la suite de dégrossir sa pierre brute à l’aide des outils du maçon, le ciseau et le maillet durant son apprentissage. Il continuera par la polir, la rendre parfaite a son gré durant son compagnonnage, on parlera non plus de pierre brute mais de pierre cubique. D’ou cette problématique simple comment s’opere le passage d’une pierre brute à une pierre cubique, c’est à dire
La pierre brute est asymétrique, dysmorphique, chaque côté, chaque arrête, chaque angle est distinct des autres, pas question de confondre ou d'inter changer angles faces ou arrêtes. Dans une pierre cubique, celle-la même à laquelle vous allez travailler désormais, il y a une homogénéité. Chaque face, chaque angle, chaque arrête est identique aux autres. Chaque face peut représenter Orient, Occident, Septentrion ou midi, zénith ou nadir, et ceci à l'image des frères de la loge. En effet chacun peut une fois se trouver à l'Orient comme Vénérable, à l'Occident comme surveillant, sur les colonnes du nord ou du midi, en haut ou en bas. Nous sommes à la fois interchangeables et irremplaçables, interchangeables dans la fonction, irremplaçable dans la personne elle même.
En tant que pierre cubique, vous serez ouverts à toute position, à toute exposition au monde, vous n'aurez rien de figé, tête en haut ou tête en bas, au pôle nord ou au pôle sud, toujours en recherche d'équilibre tellement plus facile pour la pierre cubique que pour la pierre brute,

en relation

  • le métal
    567 mots | 3 pages
  • Les metaux
    1389 mots | 6 pages
  • Les métaux
    291 mots | 2 pages
  • Les métaux
    1298 mots | 6 pages
  • Le métal
    262 mots | 2 pages
  • les Metaux
    2140 mots | 9 pages
  • Le metal
    256 mots | 2 pages
  • Les metaux
    1351 mots | 6 pages
  • Les métaux.
    774 mots | 4 pages
  • Les metaux
    682 mots | 3 pages