Les migrants en Britanique

261 mots 2 pages
Les raisons du départ :
Au XIXe siècle, l’Irlande est touchée par une crise agricole. En effet, le mildiou a frappé l’agriculture, principalement la pomme de terre. Il n’y a pas assez de ressources comparées aux nombres élevées d’habitants. La Britannique encourage les habitants à migrer dans d’autre pays, et se débarrassent de certains délinquants pour ainsi terminer cette crise. A cause de la famine, des millions de Britanniques vont quitter leur terre natale pour se diriger vers des continents où les ressources paraissent abondantes. Beaucoup vont s’installer en Amérique car ils pensent que la vie est facile, et pense même s’enrichir grâce au développement des mines d’or. On appel ce phénomène « le rêve américain ».

Du rêve a la réalité :
Lorsque les émigrés arrivent en masse dans leurs pays d’accueil, c’est l’inconnue pour eux, ils sont sous le choc et cela représente une épreuve. Ils doivent faire face à de nombreuses difficultés une fois arrivé. On les voit comme des personnes non civilisé, sales et les indigènes ont peur qu’ils prennent le pouvoir, et qu’ils volent leurs métiers, leurs richesses. Ils peuvent être victime de xénophobie, ils sont donc perçus comme une menace. Partis dans l’espoir d’une vie meilleure, les émigrés sont vite ramenés à la réalité. Les couts des logements augmentent, ils sont donc entasser dans des taudis où les conditions de vie sont misérables. Et sont embauchés pour des salaires qui les déçoivent. Ils ne se sentent pas en sécurité avec la violence qui rode autours d’eux. Certains préfèrent même quitter le pays d’accueil et repartir dans leurs pays d’origine.

en relation

  • Histoire Lecon 3
    545 mots | 3 pages
  • Histoire Cours
    1996 mots | 8 pages
  • Histoire de l'observation en sciences sociales
    2483 mots | 10 pages
  • Devenir britannique (1815-1931)
    3167 mots | 13 pages
  • L immigration
    7877 mots | 32 pages
  • Histoire E Co New
    12346 mots | 50 pages
  • La traite des être humains au tournant du millénaire
    35621 mots | 143 pages
  • La liberte
    21976 mots | 88 pages
  • Monsieur
    17424 mots | 70 pages
  • société en droit
    51987 mots | 208 pages