Les misérables - valjean rencontre cosette

1430 mots 6 pages
Les misérables – VH

Subjonctif surcomposé : il eut eu

« Véritable » éviter mots creux.

Avant son arrestation , Fantine lui avait recommandé sa fille mourante qu’elle avait confié aux Thénardier pour l’élever en l’entourant de soin. Or , Jean Valjean est tombé d’un bateau où il travaillait comme forçat. Il passe pour un noyer. Puis on voit dans quel état réel se trouve l’enfant de 8 ans. On la voit envoyée à la nuit chercher un grand seau d’eau pour abreuver un cheval. A son retour comme elle n’arrive pas à le porter une main l’aide. C’est Jean Valjean (on le croit) . Pourquoi l’auteur s’obstine t il à ne pas dévoiler son identité. Une hypothèse fausse : recherche du suspens car l’identité est évidente et puis ce suspens n’aurait guère d’enjeu dramatique. Le vrai suspens porte sur la façon dont il va découvrir Cosette et la façon dont il va l’arracher à ses gouroux. La forme du texte est originale. La typographie montre une forme éclatée, succession de formes brèves et de dialogues minialsites. Le mystère autour de l’homme et la forme éclatée vont dans le même sens : empêcher le pathétique de venir du pathos et d’incommoder le lecteur ou de devenir ridicule. La compo suit les étapes de la connaissance de l’homme. De la ligne une à 14 c’est le premier indice , elle a 8 ans. Or ca correspond à l’âge que Fantine lui avait donné. Puis un silence avant deuxième temps , l. 15-21 à savoir le pas de mère , l.22-28 atroce révélation puis silence , l29-42 : homme commence à élaborer sa stratégie et enfin le dernier paragraphe est un commentaire du narrateur. La focalisation est externe très rigoureusement pour l’homme dont nous avons les réactions visibles. La focalisation est externe aussi pour Cosette excepté quelques moments : la première ligne car renoue avec le récit qui précédait ( qui était en focalisation int) , cette première ligne ne renoue pas directement avec ce qui précédait, elle renoue avec la fin du chapitre 5 qui nous dit (« une grande forme »).

en relation

  • La rencontre de cosette et jean valjean, "les misérables"
    840 mots | 4 pages
  • Les misérables
    5862 mots | 24 pages
  • Jean Valjean
    1467 mots | 6 pages
  • les miserables
    1087 mots | 5 pages
  • Les misérables
    6756 mots | 28 pages
  • Les myserables-analyse
    4514 mots | 19 pages
  • Fiche de lecture: Les Misérables, de Victor Hugo
    2129 mots | 9 pages
  • Lycéen
    3795 mots | 16 pages
  • Les misérables
    806 mots | 4 pages
  • Parchotage
    1129 mots | 5 pages