Les misérables

410 mots 2 pages
Après 19 années passées au bagne, Jean Valjean dirige une entreprise prospère. Il promet à Fantine, une des ses ouvrières, de prendre soin de sa fille Cosette. Traqué par l’inspecteur Javert qui a reconnu l’ancien bagnard et le considère comme un éternel criminel, Jean Valjean est arrêté à nouveau mais parvient à s’évader. Il arrache Cosette à sa famille d’accueil, les Thénardier, qui la martyrisent, et se réfugie avec elle dans un couvent.

Les années passent et tous les personnages se retrouvent à Paris. Les Thénardier s’y sont installés avec leurs filles et leur fils Gavroche. Jean Valjean, toujours poursuivi par Javert, y élève Cosette, qui est amoureuse d’un jeune homme, Marius. Alors qu’éclatent des émeutes populaires, le destin des personnages se joue sur les barricades. Jean Valjean sauve la vie de Marius et de Javert, qui se suicide, bouleversé d’avoir été secouru par un ancien bagnard. Le petit Gavroche tombe sous les balles en chantant.

Après le mariage de Cosette et de Marius, Jean Valjean sombre dans la solitude, hanté par la misère qui l’a accompagné toute sa vie. Il meurt en paix, après avoir revu sa fille adoptive une dernière fois.

L’histoire des personnages des Misérables est indissociable du contexte historique. Le roman débute en 1815, année de la bataille de Waterloo, longuement évoquée par Victor Hugo, et s’achève peu après les émeutes parisiennes de 1832. La France est à l’aube d’une première révolution industrielle et la population pauvre commence à quitter la campagne pour s’entasser dans les villes, où elle vit dans des conditions déplorables. Dans les Misérables, Victor Hugo décrit cette misère et analyse les raisons sociales et politiques qui ont conduit à cette situation.

L’œuvre s’articule autour du personnage de Jean Valjean. Ancien forçat sauvé de la déchéance par un évêque, il est la preuve que l’homme peut racheter ses erreurs par la bonté et l’amour de son prochain.

Face à lui, l’inspecteur Javert symbolise

en relation

  • Les misérables
    5862 mots | 24 pages
  • Les misérables
    1643 mots | 7 pages
  • Les misérables
    6756 mots | 28 pages
  • Les Misérables
    337 mots | 2 pages
  • Miserables
    1236 mots | 5 pages
  • Les miserables
    2130 mots | 9 pages
  • Les misérables
    4659 mots | 19 pages
  • Les miserables
    1947 mots | 8 pages
  • Les misérables
    806 mots | 4 pages
  • Les misérables
    1244 mots | 5 pages