Les moments d'indécision

1970 mots 8 pages
« L’homme s’ennuie […], c’est pour cela qu’il va au théâtre. » C’est cela, selon Lechy Elbernon, l’actrice imaginée par Claudel dans L’Échange (1894), être spectateur : venir vivre au théâtre une tranche de vie, des moments intenses, des aventures folles « en accéléré ». L’action est au cœur de la pièce de théâtre et c’est elle qui crée la dynamique dramatique. Pourtant, le rythme de l’intrigue est parfois rompu par des moments où l’indécision des personnages domine, mettant en péril le tourbillon de la représentation au risque d’ennuyer le public. D’où vient, alors, que ces scènes de délibération et d’hésitation soient si nombreuses dans le théâtre : quel peut en être l’intérêt ? Si elles peuvent présenter des « dangers » pour la vivacité du spectacle et pour le plaisir du spectateur, elles ont néanmoins une efficacité qui leur est propre et capte l’attention du public.
I. Les « dangers » des scènes d’indécision
1. Des pauses nuisibles à la dynamique 
de la pièce et du spectacle
Le théâtre, par nature, est action et mouvement.
L’intrigue prend son intérêt dans les rebondissements, les coups de théâtre qui maintiennent l’intérêt [exemples personnels]. Rien n’est plus divertissant que les scènes où les échanges sont vifs et alertes, où les répliques des personnages s’opposent comme en un duel verbal. [Exemples personnels.]
Les moments d’indécision peuvent alors être perçus comme une rupture, une pause dans l’intensité de la dynamique dramatique. [Exemple du corpus : la délibération d’Agamemnon dans Iphigénie.]
La représentation doit aussi satisfaire la vue, l’intérêt du spectacle tenant au mouvement sur scène (Le Barbier de Séville de Beaumarchais, Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux + exemples personnels) ; or, les scènes d’indécision sont plutôt statiques. [Exemple du corpus : Pluie de cendres.]
2. De longues interventions artificielles qui font chuter l’intérêt
Les moments d’indécision s’expriment souvent par de longues tirades ou monologues et

en relation

  • Plan du commentaire scènes 6 et 7 de pluie de cendres de Laurent Gaudé
    748 mots | 3 pages
  • Explication de texte philosophique de Diderot
    1656 mots | 7 pages
  • Gouverner est ce prendre des décisions?
    2016 mots | 9 pages
  • Enjeux bioéthiques
    5628 mots | 23 pages
  • Peut- on surmonter l'angoisse?
    1214 mots | 5 pages
  • Résumé "les caprices de marianne"
    252 mots | 2 pages
  • Les caprices de marianne fiche
    403 mots | 2 pages
  • Les Caprices de Marianne
    368 mots | 2 pages
  • Musset
    511 mots | 3 pages
  • Police
    376 mots | 2 pages