Les monétaristes

Pages: 46 (11461 mots) Publié le: 6 janvier 2011
|
|
* |
|
|
Module I : Macro-économie approfondie I
Matière : Macro-économie avancée I
Encadré par :
Mr. Atif BOUCEF

Exposé réalisé par :
*
* Johaina NAOUFEL
* Younes ARHDA 
Saif-eddine MOHIB
Année universitaire 2010/2011

Plan de l’exposé :
Introduction ;
I. Présentation des monétaristes ;
1. Présentation du modèle ;
2. Les principaux auteursdu courant monétariste.
II. Apports des monétaristes ;
1. Modèles monétaristes de l’hyperinflation ;
a. Le modèle de CAGAN;
b. Le modèle de l’hyperinflation sous hypothèse d’anticipations rationnelles et l’offre de monnaie endogène ;
c. Modèles à équilibres multiples et politiques hétérodoxes ;
d. Le problème du taux de change.
2. Hypothèse de PPA (parité du pouvoird’achat) ;
3. Modèle de BP (balance de paiement) ;
4. Théorie quantitative de la monnaie ;
5. La courbe de Phillips el l’intervention de M. Friedman.
III. Critiques adressées au monétarisme ;
Conclusion.
*

Introduction
Courant de pensée théorique, le monétarisme accorde à la monnaie un rôle important dans les mouvements économiques.
Tombé pratiquement dans l’oubli devant lapoussée keynésienne, le courant monétariste a connu depuis les années 1960 un renouveau certain, dû au développement des tendances inflationnistes, avec des auteurs anglo-saxons et surtout américains (Milton Friedman). Ce courant a redonné vie à l’ancienne théorie quantitative, qui établissait une relation directe entre le niveau de la masse monétaire, celui de l’offre de biens et de services etcelui des prix. Plus précisément, selon cette théorie, les variations de la masse monétaire n’avaient d’influence que sur l’évolution du niveau général des prix et sur la valeur nominale des grandeurs économiques les plus importantes.
Dans sa version actuelle, le courant monétariste reprend cette idée de la théorie quantitative, mais il la complète en matière de court terme, aboutissant à laconclusion que les variations de la masse monétaire provoquent, dans un délai assez bref, des variations en volume du niveau d’activité économique qui précèdent de quelques mois des modifications de prix. Ainsi, étudiant l’histoire monétaire des États-Unis, Milton Friedman et Anna Schwarz ont évalué les taux de variation du stock monétaire dans le temps et ont découvert un modèle d’oscillationscycliques ; le taux de progression de la masse monétaire connaît un maximum au moins un an avant le sommet de chaque cycle économique et un minimum bien avant le point le plus bas de chaque cycle, mais il y a des fluctuations considérables dans les décalages entre les variations monétaires et les points de retournement du cycle économique. Il est donc très difficile de mener une politique monétairesouple, et Friedman en conclut que la meilleure politique monétaire serait d’assurer une augmentation continue de la masse monétaire pour tenir compte de la croissance de la production et du déclin séculaire de la vitesse de circulation de la monnaie.
Cette diminution de la vitesse de circulation de la monnaie tient au fait que, la monnaie étant un bien supérieur, la demande pour les services de lamonnaie augmente plus que proportionnellement à l’accroissement du revenu. Cette tendance à la diminution de la vitesse de la circulation n’exclut pas son accroissement lors des phases d’expansion du cycle économique, parce que le revenu perçu est supérieur au revenu permanent. Les formulations du nouveau courant monétariste mettent donc l’accent sur la demande de monnaie et, en analysant lesfacteurs mieux que les quantitativistes traditionnels, elles mettent en relief l’influence de l’offre de monnaie sur les mouvements de prix sans pour autant retenir une stricte proportionnalité entre leurs variations.

Tout comme les monétaristes, l'École autrichienne d'économie s'intéresse au rôle de la monnaie dans l'économie. Mais, les auteurs autrichiens (Friedrich Hayek, Roger Garrison)...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Monétaristes
  • Les monétaristes
  • Théorie monétariste

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !