Les nations ont-elles interet à faire appel aux investisseurs étrangers?

1427 mots 6 pages
Les nations ont-elles intérêt à faire appel aux investisseurs étrangers ?

L’économie américaine est largement financée par des investisseurs étrangers, notamment chinois.
Pour une nation, faire appel aux investisseurs étrangers implique que l’S des résidents est insuffisante pour répondre aux besoins d’I.
Traditionnellement, ce sont les entreprises ou les Etats qui sont en besoin de financement et qui sont donc susceptibles de faire appel aux investisseurs étrangers (qui peuvent être des ménages, en capacité de financement, des entreprises ou des Etats étrangers).
Les I peuvent être :
-des placements de capitaux financiers sur les marchés (K de portefeuille), à CT,
-des capitaux productifs, sous forme d’IDE, à LT.

I. Une nation en besoin de financement a intérêt à faire appel aux investisseurs étrangers pour obtenir l’épargne nécessaire au financement de son économie.

Dans le cadre d’une mondialisation des économies, une nation dont l’S ne suffit pas à financer les I peut avoir intérêt à faire appel aux investisseurs étrangers pour pallier ce manque.
Les entreprises ont des besoins de financement et nécessitent une S ext afin d’optimiser leurs capacités d’O.
L’I est le moyen pour les E (entreprises) de faire face à la D si toutes les capacités de production sont déjà employées, mais aussi de se moderniser en intégrant du PT.

Ainsi, de manière générale, les E dégagent des besoins de financement (l’autofinancement suffit rarement).
Déjà, à la fin du 19ème, les « late comers » (EU, Australie, Canada, Japon, All) ont eu besoin d’un apport considérable de K britanniques et français pour financer les secteurs de leur développement. Par conséquent, la Fr et la GB ont financé la construction de chemins de fer, moteur du dvt américain.

Dès 1900, début de l’internationalisation financière pour véritablement exploser dans les 1970-80’s.
Entre 1980 et 1990, les IDE progressent de 600%. Les IDE sont un moyen de dynamiser la Cr des pays de

en relation

  • La conformité des contraintes d'exploitation sur les investissements au droit international conventionnel
    33921 mots | 136 pages
  • Une brève histoire de l'avenir
    1736 mots | 7 pages
  • Rachat des terres africaines
    8344 mots | 34 pages
  • Économie
    2501 mots | 11 pages
  • Droit des investissements internationaux
    9488 mots | 38 pages
  • Cas brita
    7572 mots | 31 pages
  • Le risque pays
    17327 mots | 70 pages
  • L'evolution de l'ide au liban
    14575 mots | 59 pages
  • La clause de la nation la plus favorisée
    44821 mots | 180 pages
  • Droit international economique
    40341 mots | 162 pages