• Les normes de bâle ii et l'impact de la réforme bâloise sur le financement des pme marocaines

Pages: 22 (5476 mots) Publié le: 13 mars 2011
MAROC BANK AL-MAGHRIB
Communication du Gouverneur de la banque centrale lors du point de presse du mardi 14 mars 2006
Je ne vous encombrerai ni de chiffres, ni de données détaillées. Vous êtes tous des spécialistes du suivi de la situation économique et financière du pays ; et à ce titre, vous avez suivi, dans différents forums, toutes les données concernant l’économie et les finances du pays,que ça soit au titre du plan, de la loi de finance, ou au sein du Parlement. Je vais simplement planter le décor de cet environnement dans lequel la banque centrale est appelée à intervenir. Cet environnement est d’abord marqué, je le pense personnellement, par la maîtrise de la stabilité des équilibres macroéconomiques. Nous avons une inflation maîtrisée avec un taux de 1,5% l’année dernière, etde 1% cette année. Même l’indice de l’inflation sous-jacente, que nous avons commencé à calculer en tant que Banque centrale, confirme un taux de1,3% l’année dernière, et de 1,5% cette année. L’inflation sous-jacente, est l’indice qui essaye de mettre de côté les éléments volatiles, notamment les produits agricoles et l’énergie, mais c’est tout de même un indice que beaucoup de pays calculent etnous avons commencé également à nous y référer et même à le publier. Le Maroc connaît donc une maîtrise de l’inflation. Nul ne peut le nier. Deuxièmement, le compte courant de la balance des paiements enregistre un excédent et les avoirs extérieurs un renforcement. Nous avons clôturé l’année 2005 à plus de 165 milliards de dirhams de réserves de change. Pour le ministre que j’ai été, et qui a vécu,dans les années 80, une situation de deux mois et demi d’arriérés de paiements extérieurs, pouvoir affirmer aujourd’hui que nous possédons 165 milliards de réserve de change et que cela représente pratiquement 11 mois d’importations, signifie que le Maroc a parcouru, depuis 20 ans, un long chemin qui lui fait oublier, je dirai, des périodes sombres. De la même manière, le déficit du budget a puêtre financé sans pression sur les taux. Bien au contraire, le mouvement des taux a continué sa tendance à la baisse. Je reviendrai d’ailleurs tout à l’heure, sur la politique budgétaire quand j’attaquerai la politique monétaire. Je dirai, enfin, que nous connaissons une accélération de l’investissement public. Et il faut souligner à cet égard le rôle central et stratégique joué par le fond HassanII. Nous remarquons son intervention dans le cadre des infrastructures (les autoroutes, les ports comme le projet Tanger-Med). Nous le voyons dans le cadre du logement social, et également dans des projets structurants comme l’aménagement des deux rives du Bouregreg. Cette initiative du fond, joue le rôle de levier qu’il faut souligner. Il faut également souligner, de façon positive, la poursuitedes réformes structurelles et des progrès au niveau de la gouvernance,notamment l’effort réalisé dans le cadre de la modernisation du secteur public. Des efforts indéniables sont effectués avec une volonté de sortir des sentiers battus. Bien sûr, le passage d’un système à un autre ne se fait pas comme si on mettait un train sur les rails ; il y a toujours des problèmes et des difficultés, maisl’effort est là, prouvant la volonté de s’acheminer vers la bonne gouvernance. Je soulignerai également l’effort réalisé dans le sens de l’amélioration de l’environnement de l’investissement : la commission des investissements, les CRI, la mise en œuvre de la mise à niveau des entreprises, les fonds de soutien financier des entreprises et, bien sûr pour un secteur particulier, celui des exportations, ily a eu tout récemment ce qu’on a appelé le plan émergence que nous avons examiné et dont nous pouvons parler tout à l’heure si vous le souhaitez. Sur le plan social, il y a l’INDH et nous estimons que cette initiative constitue un projet de société visant l’insertion de tout un chacun dans la société marocaine ainsi que l’élargissement de la base de cette société. Nous voulons à cet égard...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les normes de bâle ii et l'impact de la réforme bâloise sur le financement des pme marocaines
  • L'impact de la nouvelle réglementation baloise sur le financement bancaire des pme
  • Problématique de financement des pme marocaines
  • Bäle ii
  • Bâle ii
  • Bale ii
  • Bale ii
  • Bale ii

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !