Les nouvelles théorie de la firme

12883 mots 52 pages
"Les nouvelles théories de l’entreprise", Coriat et Weinstein, 1995

Introduction

Revenue au cœur des préoccupations par les acteurs de la vie sociale, l’entreprise a aussi été l’objet d’un ensemble d’interrogations majeures de la part des théoriciens de l’économie. En effet, tandis qu’elle retenait toujours plus l’attention, et qu’elle devenait un objet d’analyse de plus en plus serré, il fallut se rendre à l’évidence : la reine était nue… Dans la tradition dominante de l’économie, on continuait en effet, la plupart du temps, à n’avoir rien à dire, ou presque, sur l’entreprise. Dans les constructions savantes de l’équilibre général – référence essentielle de la théorie économique contemporaine -, la firme est une «firme point » et une «firme automate». Posé le contexte. Ses réactions sont exactement prévisibles : elle est pensée comme un organe réflexe, plutôt que comme un acteur véritable, pesant sur le cours des choses. Dans les années 1980 la théorie a comblé ce retard.

Chapitre 1 _firme point, firme institution, firme organisation

I. – La firme néoclassique et ses paradoxes

1. La constitution de la firme dans le modèle d’équilibre
Les présupposés du modèle néoclassique conduisent à donner à la firme une place limitée et une conceptualisation fort simple. L’analyse de la firme n’est qu’une composante de la théorie des prix et de l’allocation des ressources. A ce titre, il n’y a pas, dans le modèle néoclassique de base, de véritable théorie de la firme ayant un objet propre et spécifique. Cela est particulièrement vrai dans le modèle dominant, le modèle walrassien.

Le modèle walrassien :
La conceptualisation de la firme y dérive des caractères de ce modèle :
- La recherche des conditions de l’équilibre en situation de concurrence et d’information parfaite et pour un état donné des techniques ;
- L’hypothèse de rationalité parfaite des agents sous l’objectif, pour les firmes, de maximisation du profit ;
- La prééminence donnée à l’analyse de

en relation

  • Dissertation théorie non cassique
    1441 mots | 6 pages
  • La firme organisation cognitive
    2841 mots | 12 pages
  • Eco Ind
    11993 mots | 48 pages
  • kodak
    1521 mots | 7 pages
  • The Ories De La Firme Support Cours N 3
    1521 mots | 7 pages
  • cours éco
    2106 mots | 9 pages
  • Economie de la firme
    41984 mots | 168 pages
  • L'école neoclassique
    20964 mots | 84 pages
  • La théorie de régulation
    1744 mots | 7 pages
  • Théorie de l'agence
    4832 mots | 20 pages