les ornythorynque

3495 mots 14 pages
Parcours professionnel de

Avant d’exercer l’allemand, mon parcours professionnel dans le monde de l’international et surtout en lien avec l’Allemagne ( j’y ai résidé une dizaine d’années), m’a permis d’acquérir des compétences et des connaissances linguistiques que j’ai pu mettre au service de mes élèves depuis que j’ai commencé à enseigner.
Lors de mon premier remplacement en tant que professeur contractuel, j’ai pris la mesure de la tache en me retrouvant devant des classes de collèges et de lycées classés ZEP. J’ai réalisé que mes connaissances linguistiques ne suffiraient pas pour enseigner. J’ai donc aussitôt eu recours aux moyens pédagogiques existants, livre du professeur, site académique, conseils de collègues… Très rapidement, j’ai pu prendre part à des formations et ainsi ordonné de manière plus pédagogique les thématiques que j’appliquais jusque là de manière plutôt instinctive.
J’ai également eu la chance de rencontrer des collègues qui m’ont aidée et soutenue de manière tout à fait pratique, en m’informant sur les moyens pédagogiques habituellement utilisés dans notre enseignement.
J’ai donc pu grâce à ces soutiens, étoffer mon instinct et surtout mon approche humaine par une approche scolaire qui me permet de partager ma passion de la langue allemande avec mes élèves de tous niveaux et de tous collèges et lycées.
Il est évident qu’avec le temps, les conseils, les directives ma méthode d’enseignement est devenue beaucoup plus fluide.
Ceci me permet maintenant d’aborder les thématiques de façon plus assurée et plus efficace. Pourtant la tache m’a semblée très ardue durant les premiers mois durant lesquels je découvrais ce nouveau métier, j’ai rapidement réalisé qu’il fallait que je m’adapte tout d’abord à mes élèves pour qu’ils s’intéressent à ce que je voulais leur transmettre.
Dans l’exercice de notre fonction d’enseignent, nous nous attachons à construire des situations d’apprentissage qui visent à instruire les élèves, à contribuer

en relation

  • Mes questions absurdes
    528 mots | 3 pages