Les parcs de loisir et la crise

658 mots 3 pages
Les parcs de loisirs peu sensibles à la crise
0 commentaires
Publié le 30 juillet 2009.
S'il y a un secteur qui ne connaît pas vraiment la crise, c'est celui des parcs de loisirs. En temps de crise, les Français se rabattent sur le tourisme de proximité. Les manèges ne désemplissent pas.
A l'heure où les réservations pour les destinations exotiques sont en berne, les parcs de loisirs surfent sur la vague du tourisme de proximité. Ce dernier bat son plein en ces temps de crise.
Les parcs de loisirs résistent globalement à la morosité générale, surtout ceux qui drainent une clientèle française de proximité et échappent ainsi à la désaffection des touristes étrangers, a constaté mardi 28 juillet le secrétaire d'Etat au Tourisme Hervé Novelli, lors d'une visite du Parc Astérix à Plailly, dans l'Oise. En temps de crise, les Français privilégient un tourisme de proximité.
"Bonne santé"
"Les résultats des parcs seront dans l'ensemble bons malgré la crise", a-t-il commenté. La centaine de parcs de loisirs en France "affichent globalement une bonne santé et croissent d'année en année en fréquentation", a-t-il poursuivi. Ils accueillent entre 50 et 70 millions de visiteurs chaque année, selon les estimations.
Progression
La constation est la même pour Didier Arino, gérant du cabinet d'études Protourisme, qui a déclaré que "dans l'ensemble, les parcs de loisirs sont un des rares secteurs qui continuent à progresser, avec une fréquentation et un chiffre d'affaires en hausse". Le secteur pèse en effet lourd, avec un chiffre d'affaires estimé à 2 milliards d'euros par an.
Parcs régionaux
"Nous faisons plus que résister. La crise favorise les parcs régionaux", a fait valoir Serge Naïm, directeur des parcs de loisirs de la Compagnie des Alpes. En cumul sur les trois premiers trimestres, le chiffre d’affaires des parcs de loisirs a progressé de +1,2% d'après un communiqué de presse daté de lundi 27 juillet.
Face à la crise, le groupe s'adapte: les prix d'entrée des

en relation

  • Parc d'attraction
    1926 mots | 8 pages
  • 1Ère partie du mémoire
    7296 mots | 30 pages
  • Etude de cas futuroscope
    3064 mots | 13 pages
  • Disney
    8116 mots | 33 pages
  • Etude marketing Disneyland Paris
    8448 mots | 34 pages
  • DIAGNOSTIC FUTUROSCOPE
    605 mots | 3 pages
  • Création d'un parc d'attractions
    13996 mots | 56 pages
  • HULYAETUDEMARCHE
    441 mots | 2 pages
  • PROJETPDUC
    1428 mots | 6 pages
  • Coaster
    951 mots | 4 pages