Les pays sous developpés

931 mots 4 pages
La guerre fraîche (1975 - 1985)
L’expansionnisme de l’Union soviétique
Profitant du déclin des États-Unis sur la scène internationale du fait de l’humiliation subie au Viêt Nam et de la politique pacifiste du président Carter, l’Union soviétique en profite pour s’engager davantage, notamment en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud, mais aussi en Europe (crise des euromissiles). L’Union soviétique se met à déployer de plus en plus d’armes de nouvelle génération inquiétant l’avance technologique de l’Ouest.
America is back ! (1981)
Aux États-Unis, discrédité par sa politique internationale jugée désastreuse et malgré une bonne gestion de la crise économique, Carter est battu aux élections par Ronald Reagan. Sous les présidences de Reagan (1981-1989) puis de Bush père (1989-1993), les États-Unis reviennent à leurs valeurs traditionnelles : la morale puritaine et le libéralisme économique. Les interventions extérieures se développent : à l’extérieur, ils renient la détente, relance donc la guerre froide en dénonçant l’Union soviétique comme « l’Empire du Mal » (lors de la convention nationale des évangélistes) et donne aux États-Unis les moyens militaires de « défendre la liberté et la démocratie » (sic). Les interventions se multiplient dans le monde : Nicaragua en 1981-1986 et Grenade en 1983.
La course aux armements, l’équilibre de la terreur et sa rupture
Dans un but militaire, plusieurs pays s’équipent de matériel, souvent au-delà de ce qui est en pratique nécessaire pour assurer leur survie et leur domination, qu’elle soit géopolitique ou économique. Les États-Unis et l’URSS ont acquis de façon frénétique du matériel de destruction où chacun a tenté de démontrer sa supériorité sur l’autre. Cependant, à l’usure, cette course aux armements, les progrès techniques étant continus, ce fut le poids trop important du complexe militaro-industriel sur l’économie de l’URSS qui mit fin à cette course. Le résultat de la course aux armements en 1982
Pendant cette

en relation

  • Pays sous développés
    850 mots | 4 pages
  • Dettes des pays sous developpes
    10441 mots | 42 pages
  • urbanisation des pays sous developpés
    16311 mots | 66 pages
  • La dette des pays sous développes
    1518 mots | 7 pages
  • Pays sous développé et bidonville en haitit
    997 mots | 4 pages
  • Les stratégies industrielles des pays sous développés depuis les années cinquante
    1120 mots | 5 pages
  • Ecos nomos , managment
    6613 mots | 27 pages
  • Géographie, les nouveaux pays
    287 mots | 2 pages
  • Nourrire les hommes
    930 mots | 4 pages
  • les relations internationales
    661 mots | 3 pages