Les perdrix commentaire composé

Pages: 8 (1888 mots) Publié le: 12 février 2011
I. INTRODUCTION.
Les Perdrix ou Dit des Perdrix, fabliau anonyme du XIIIe siècle.
Le fabliau est un terme originaire de Picardie, lui-même issu du latin fabula, et signifie littéralement « petit récit ». Par conséquent, c'est le nom qu'on donne dans la littérature française du Moyen Âge, du XIIe au XIVe siècle, à de petites histoires en vers simples et amusantes, et c’est d’ailleursun genre littéraire qui est très cultivé à cette époque-là.
Cette sorte de poésie consiste dans un récit simple et naïf pour être compris de tous, où l’intrigue de l’histoire est généralement plaisante et parfois dramatique et, sous une forme rudimentaire, elle présente, d’une part, peu de personnages, protagonistes auxquels il est facile de s’identifier, en montrant sans complaisance lesdéfauts humains et en tournant en ridicule ceux qui le méritent et, d’autre part, une action rapide qui se déroule dans un espace et dans un temps limité. Le but du fabliau est de distraire, d'amuser, d'instruire et de faire rire les auditeurs et les lecteurs, généralement sans instruction, c’est pourquoi, chez les fabliaux, les éléments essentiels sont la satire et la morale. Cependant, celles-cine présentent pas une relation étroite avec le récit et n'en constituent pas la cible. Elles peuvent d'ailleurs faire défaut sans porter préjudice au sujet du récit, et souvent même en vient à le contredire. En revanche, c'est son esprit laïc un progrès immense par rapport à l'idéal médiéval de l'ascétisme. Même si l'esprit n'apparaît que dans sa manifestation la plus inférieure, la ruse, c'estun progrès considérable dans une époque qui ne lui attache aucune importance et lui dénie la possibilité de percer les secrets de la nature.
Le résultat c’est un genre, tout entier, nettement marqué par le naturalisme qui se retrouve dans le choix des sujets, une grande partie étant empruntée à la réalité quotidienne de la petite bourgeoisie, ce qui les rend accessibles et très populaires eten plus, ils se jouent dans des lieux familiers. La réalité est représentée sans la moindre volonté de l'idéaliser, et la nature sans le moindre désir d'embellir les faits. De là que les fabliaux s’opposent à un autre genre littéraire de la même époque, la littérature « courtoise » dont ils sont la parodie.
Ces caractéristiques font des auteurs de fabliaux les précurseurs de la Renaissanceet leurs sujets inspirent par la suite Boccace et son Décaméron, qui sait introduire l’art dans l’exposition et l’élégance dans le style. En définitive, pour l’historien moderne, les fabliaux fournissent de précieuses informations sur la société médiévale. À travers les récits qui sont parvenus jusqu’à nous, on découvre que les préoccupations des hommes du Moyen Âge sont, en fin de compte, trèsproches des nôtres.
Le fabliau qui nous occupe, comprend un cas intéressant de quiproquo orchestré par la femme. Il illustre bien une thématique récurrente dans ce type de récits : la victoire d'un être faible sur un être fort grâce à la ruse et proclame que l’esprit constitue une vraie puissance : Vaux mieux engin que force ?
II. DÉVELOPPEMENT.
Tout d’abord, après la lecture dece fabliau composé au XIIIe siècle et dont son auteur est anonyme, on va analyser le discours, c'est-à-dire, la voix narrative qu’il utilise, quels sont les moyens qu’il met en ouvre, et quel est le schéma narratif.
On peut identifier facilement, dès la première ligne, que le seul narrateur parle à la première personne du singulier et si bien il ne fait pas partie de l’histoire, il est unnarrateur omniscient, il a une connaissance totale de celle-ci. Il intervient au début pour présenter le récit et à la fin pour en tirer une morale. Il est un troubadour qui narre, vraisemblablement, celui qu’il a vécu et que bien évidemment il s’est réellement passé « Puisque j’ai coutume de dire des fabliaux, au lieu d’une fable, je veux conter une aventure qui est vraie : » (I. 1). Il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire composé
  • commentaire composé
  • Commentaire composé
  • commentaire composé
  • Commentaire composé
  • Commentaires composés
  • Commentaire composé
  • commentaire composé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !