LES POINTS DE VUE

Pages: 5 (1247 mots) Publié le: 9 octobre 2014
METHODE : LES DIFFERENTS TYPES DE DISCOURS

Repérez les différents types de discours employés.

Dormir de ce sommeil écrasant, rouler, le jour, dans cette nuit, cela était devenu pour elle comme la trêve et la délivrance d’une existence qu’elle n’avait plus le courage de continuer ni de finir. Un immense besoin de néant, c’était tout ce qu’elle éprouvait dans l’éveil. Les heures de sa viequ’elle vivait de sang-froid, en se voyant elle-même, en regardant dans sa conscience, en assistant à ces hontes, lui semblaient si abominables !
Elle aimait mieux les mourir. Il n’y avait plus que le sommeil au monde pour lui faire tout oublier, le sommeil congestionné de l’Ivrognerie qui berce avec les bras de la Mort. Là, dans ce verre, qu’elle se forçait à boire et qu’elle vidait avecfrénésie, ses souffrances, ses douleurs, tout son horrible présent allait se noyer, disparaître. Dans une demi-heure, sa pensée ne penserait plus, sa vie
n’existerait plus ; rien d’elle ne serait plus pour elle, et il n’y aurait plus même de temps à côté d’elle. « Je bois mes embêtements, » avait-elle répondu à une femme qui lui avait dit qu’elle s’abîmerait la santé à boire. Et comme dans lesréactions qui suivaient ses ivresses, il lui revenait un plus douloureux sentiment d’elle-même, une désolation et une détestation plus grandes de ses fautes et de ses malheurs, elle cherchait des alcools plus forts, de l’eau-de-vie plus dure, elle buvait jusqu’à de l’absinthe pure pour tomber dans une léthargie plus inerte, et faire plus
complet son évanouissement à toutes choses.

Lesfrères Goncourt, Germinie Lacerteux (1865)

Tous debout, les mains croisées sur le ventre ou rejetées derrière le dos, les buveurs formaient de petits groupes, serrés les uns contre les autres ; il y avait des sociétés, près des tonneaux, qui devaient attendre un quart d’heure, avant de pouvoir commander leurs tournées au père Colombe.
« Comment ! c’est cet aristo de Cadet-Cassis ! criaMes-Bottes, en appliquant une rude tape sur l’épaule de Coupeau. Un joli monsieur qui fume du papier et qui a du linge !... On veut donc épater sa connaissance, on lui paye des douceurs !
– Hein ! ne m’embête pas ! » répondit Coupeau, très contrarié.
Mais l’autre ricanait.
« Suffit ! on est à la hauteur, mon bonhomme… Les mufes sont des mufes, voilà ! »
Il tourna le dos, après avoir louchéterriblement, en regardant Gervaise. Celle-ci se reculait, un peu effrayée. La fumée des pipes, l’odeur forte de tous ces hommes, montaient dans l’air chargé d’alcool ; et elle étouffait, prise d’une petite toux
« Oh ! c’est vilain de boire ! » dit-elle à demi-voix .Et elle raconta qu’autrefois, avec sa mère, elle buvait de l’anisette, à Plassans. Mais elle avait failli en mourir unjour, et ça l’avait dégoûtée ; elle ne pouvait plus voir les liqueurs.
« Tenez, ajouta-t-elle en montrant son verre, j’ai mangé ma prune ; seulement, je laisserai la sauce, parce que ça me ferait du mal. »
Coupeau, lui aussi, ne comprenait pas qu’on pût avaler de pleins verres d’eau-de-vie. Une prune par-ci par-là, ça n’était pas mauvais. Quant au vitriol, à l’absinthe et aux autres cochonneries,bonsoir ! Il n’en fallait pas. Les camarades avaient beau le blaguer, il restait à la porte, lorsque
ces cheulards-là entraient à la mine à poivre . Le papa Coupeau, qui était zingueur comme lui, s’était écrabouillé la tête sur le pavé de la rue Coquenard, en tombant, un jour de ribotte 3
, de la gouttière du n° 25 ; et ce souvenir, dans la famille, les rendait tous sages. Lui, lorsqu’ilpassait rue Coquenard et qu’il voyait la place, il aurait plutôt bu l’eau du ruisseau que d’avaler un canon gratis chez le marchand de vin. Il conclut par cette phrase :
« Dans notre métier, il faut des jambes solides. »

Zola, L'assommoir (1875)





L’extrait de Germinie Lacerteux comporte un bref passage au discours direct : « Je bois mes embêtements » avait-elle répondu à une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le point de vue
  • Les points de vue
  • Point de vue
  • Points de vue
  • Les points de vue
  • Point de vue
  • Point de vue
  • Points de vue

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !